Hakim Ziyech

Terrible ascenseur émotionnel pour les supporters du Maroc. Quelques heures après l’annonce de leur pré-convocation pour les barrages des éliminatoires du Mondial 2022 contre la RD Congo les 25 et 29 mars, les internationaux Hakim Ziyech et Noussair Mazraoui, tous deux écartés par le sélectionneur Vahid Halilhodzic depuis des mois, ont annoncé qu’ils refusent d’honorer cet appel et n'effectueront pas leur retour.

«J'aime mon pays et jouer pour l'équipe nationale marocaine a été l'honneur de ma vie. C’est donc avec une grande tristesse que je dois annoncer que, bien que le président de la FRMF a confirmé aujourd'hui que je serai présélectionné pour l'équipe, je ne reviendrai pas jouer pour le Maroc. Je suis désolé de décevoir les fans, ce n'était pas une décision facile à prendre, mais malheureusement, je n'ai pas d'autre choix», a fait savoir le milieu offensif de Chelsea sur Instagram, avant de s’en prendre à la Fédération plus qu’à Vahid visiblement.

«Bien que j'ai tout donné à l'équipe au cours des 6 dernières années et que je l'ai soutenue toute ma vie, je n'ai pas le choix. Les dirigeants continuent de diffuser des informations erronées sur moi et mon engagement envers mon pays. Leurs actions ont rendu impossible pour moi de continuer à faire partie de l'équipe. J'ai appris la nouvelle de la présélection en même temps que tout le monde, ainsi je publie cette déclaration pour m'assurer que vous entendiez la vérité directement de moi. Merci à tous ceux qui m'ont soutenu. Je souhaite à l'équipe tout ce qu'il y a de mieux pour l'avenir. En tant que joueur, je me concentre sur mon club, le Chelsea FC», a ajouté un Ziyech qui donne ainsi raison aux propos de Vahid. Récemment, le technicien avait annoncé qu’il est prêt à rappeler l’ancien joueur de l’Ajax mais que c’est l’intéressé qui refuse.

Mazraoui contredit Lekjaa

Même incompréhension avec Mazraoui. «Pour le Maroc, le peuple et les supporters que j'aime tant. Au cours de la dernière année et demie, je n'ai pas été appelé au sein de l'équipe nationale sans aucune raison ni explication. Depuis un an et demi, pas une seule personne de la fédération ou du staff technique n'a pris le temps de communiquer ou de discuter avec moi des raisons exactes de cette situation. Jamais auparavant je n'avais ressenti ce manque de respect envers moi en tant qu'athlète professionnel ou tout simplement en tant qu'être humain. (…) J'adore jouer pour mon pays et j'ai toujours tout donné», a clarifié le latéral droit de l’Ajax sur Instagram, avant de tacler Halilhodzic.

«Malheureusement, le sélectionneur ne semble pas avoir eu le temps de me rencontrer et de discuter de la situation qui s'est créée autour de moi en tant que joueur d'el mountakhab. Pouvoir rencontrer le sélectionneur et dissiper toutes les idées fausses qui m'entourent est de la plus haute importance pour moi, non seulement en tant qu'athlète professionnel, mais aussi et surtout en tant qu'être humain. C'est donc avec le cœur brisé que j'ai décidé de ne pas jouer pour l'équipe nationale lors de la prochaine sélection. Je souhaite le meilleur à toute l'équipe et j'espère vous retrouver à l'avenir inchallah», a conclu le défenseur. De quoi cruellement placer en porte à faux le président de la Fédération marocaine (FRMF), Fouzi Lekjaa. «J’ai parlé avec Vahid, j’ai parlé avec Noussair et je peux vous dire qu’à l’heure où je vous parle il n’y a plus aucun problème entre eux !», claironnait le dirigeant il y a encore quelques heures…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Hakim Ziyech (@hziyech)