Mauritanie-RDC : Masuaku cartonne (aussi) l’arbitre de Maroc-Brésil !

Sale temps pour l’arbitre tunisien Selmi Sadok, qui vient de se trouver au centre de deux grosses polémiques en l’espace de trois jours, en s’attirant les foudres du Brésil puis de la RD Congo.

Samedi en effet, l’officiel a suscité l’indignation du Brésil après la défaite en match amical face au Maroc (1-2) à Tanger. «Je n’aime pas parler de l’arbitre, mais c’était un peu compliqué, il ne voulait pas laisser le match se dérouler. On pressait et il sifflait toujours une faute quand on pressait», a pesté l’ailier du Real Madrid, Rodrygo. «Je ne suis pas du genre à parler de l’arbitrage, mais tout le monde l’a vu…», a abondé son sélectionneur Ramon Menezes.

Bakambu, l'expulsion qui ne passe pas

Mardi, le Tunisien se trouvait à nouveau au sifflet, cette fois à Nouakchott pour arbitrer le bouillant Mauritanie-RD Congo (1-1) comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la CAN 2023. Et les décisions de l’officiel ont à nouveau fait jaser, cette fois côté congolais ! En effet, les Léopards ne digèrent pas l’expulsion de Cédric Bakambu à l’heure de jeu pour un deuxième carton jaune. Accusé d’avoir laissé traîner son pied sur le gardien adverse, Babacar Niasse, l’attaquant de l’Olympiakos s’est vivement défendu d’avoir touché son vis-à-vis et les images semblent aller dans son sens. Plus problématique encore : sur cette action, le portier se saisit du ballon à la main sur une passe en retrait de son défenseur, ce qui aurait dû être sanctionné d’un coup franc dans la surface en faveur des Léopards. Pour ne rien arranger, Niasse avait déjà échappé à la patrouille malgré sa charge sur Bakambu sur l’ouverture du score congolaise à la 9e minute.

Hors de lui, le latéral gauche de la RDC, Arthur Masuaku, a poussé un énorme coup de gueule sur les réseaux sociaux. «Au-delà du résultat : on aurait peut-être gagné, peut-être pas, ça c’est le football. Mais des décisions comme celles-ci nuisent à nos compétitions et nos sélections, qui ont déjà assez de problèmes pour en rajouter sur le terrain. Respectez-nous et notre sport», a grondé le joueur de Besiktas sur Twitter en postant des vidéos des actions polémiques. «Le gardien prend le ballon à la main sur une passe volontaire en retrait ?? Cédric ne le touche pas et prend un deuxième jaune en plus ? … Comment encore accepter ça en 2023 honnêtement ?» Il ne serait pas étonnant que les Congolais annoncent dans les prochaines heures avoir déposé un recours…

Mauritanie-RDC : Masuaku cartonne (aussi) l’arbitre de Maroc-Brésil !
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.