MC Alger : un club français recalé pour Belaïli !

Auteur d’une saison pleine au MC Alger, l’international algérien Youcef Belaïli susciterait de l’intérêt en France.

Buteur à 13 reprises et 14 fois passeur décisif en 21 apparitions pour sa première saison au Mouloudia, Belaïli attise la convoitise dans l’Hexagone. Selon les informations de La Gazette du Fennec, un club dont le nom n’a pas filtré a approché le MCA pour son ailier gauche de 32 ans, déjà passé par Angers, Brest et Ajaccio, où l'histoire s'était mal terminée. Contrairement aux récentes rumeurs faisant état d'une juteuse proposition de prolongation , le club algérois ne serait pas contre le fait de vendre son meilleur joueur dont les statistiques sont en berne ces derniers mois (seulement trois buts inscrits depuis le début de l’année).

Proposition rejetée pour Belaïli

En effet, la direction du Doyen et le staff technique en auraient ras-le-bol des sautes d’humeur de l’ancien vilain petit canard de l’AC Ajaccio. Toujours d’après LGF, la tendance ne penche pas pour une prolongation de contrat, ni pour une revalorisation salariale, alors que le natif d’Oran touche des émoluments records d’un peu plus de 51 700 euros mensuels hors primes.

Des discussions auraient donc eu lieu pour Belaïli. Mais elles ont rapidement tourné court. Car le club ne compte pas brader son attaquant. Son homologue français souhaitant sécuriser le gaucher pour l’obtenir gratuitement à la fin de son contrat en juin 2025, la proposition a logiquement été rejetée par l’état-major algérois. L’idée de celui-ci espère un transfert assorti d’une indemnité. Selon Transfermakt, la valeur de l’ex-pensionnaire de Ligue 1 est estimée à 1,8 million d’euros. Quoi qu’il en soit, Belaïli devrait être l’une des principales attractions du mercato estival en Algérie.

MC Alger : un club français recalé pour Belaïli !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.