Exclu dimanche contre Bordeaux (défaite 2-1) après avoir reçu un carton jaune pour contestation et un autre pour une faute de main ayant entraîné un penalty, Islam Slimani connaît sa sanction. Réunie ce mercredi, la commission de discipline de la LFP a infligé une suspension de deux matchs à l’attaquant algérien qui manquera donc le choc contre le PSG dimanche puis le déplacement à Toulouse.

Alors qu’il avait insulté l’arbitre Benoît Millot et perdu son sang-froid après avoir été exclu, l’actuel meilleur passeur de Ligue 1 (8 passes décisives) s’en tire bien puisqu’il aurait pu redouter un ou deux matchs de suspension supplémentaires.

Sur le même sujet : Slimani, ses trois précédents craquages