Mondial 2022 : le Bénin et l’Afrique du Sud saisissent la FIFA

La phase de groupes des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 a rendu son verdict mardi en Zone Afrique et on connaît désormais les 10 qualifiés pour les barrages. Mais deux sélections éliminées ne veulent pas en rester là. Comme pressenti, l’Afrique du Sud et le Bénin ont saisi la FIFA, a confirmé l’instance dirigeante du ballon rond auprès de l’AFP.

Eliminée en raison de sa défaite face au Ghana (1-0), l’Afrique du Sud conteste le penalty fatal, transformé par André Ayew après une légère poussette de Rushine De Reuck sur Daniel Amartey, qui a amplifié sa chute. Difficile tout de même d’imaginer la FIFA leur donner gain de cause pour un cas qui relève de l’interprétation de l’arbitre. Les Bafana Bafana avaient en parallèle insinué que le match a pu avoir été arrangé. Mais, sans preuves fondées à ce niveau, leur requête ne devrait pas aller plus loin.

De son côté, le Bénin conteste les changements opérés sur 4 sessions différentes (contre 3 au maximum autorisées) dimanche par la RD Congo (défaite des Ecureuils 2-0 alors qu’ils avaient besoin d’un point pour se qualifier). Là aussi, la tendance est à une issue défavorable pour les Béninois en raison de la jurisprudence existante, avec le recours rejeté par la Confédération africaine de football (CAF) pour un cas similaire l’année passée lors de Libye-Guinée Equatoriale (2-3). La FIFA pourrait-elle désavouer la CAF et opter pour une lecture différente ? C’est peu probable…

Mondial 2022 : le Bénin et l’Afrique du Sud saisissent la FIFA
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.