Mondial 2022 (Q) : l’Algérie secouée mais qualifiée

L’Algérie ne s’attendait certainement pas à devoir piocher autant. Sérieusement secoués par le Burkina Faso ce mardi à Blida, les Fennecs ont tout de même assuré un match nul (2-2) qui leur permet de terminer en tête du groupe A des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 et donc de se qualifier pour les barrages au détriment de leur adversaire, qui était contraint de s’imposer.

Les hommes de Djamel Belmadi dominaient le début de partie mais sans se montrer très dangereux sur une pelouse une nouvelle fois en piteux état. Si Slimani mettait le premier Koffi à contribution, les Etalons prouvaient qu’ils avaient du répondant et ripostaient avec une frappe de Tapsoba sur laquelle M’Bolhi se couchait bien. Les Algériens trouvaient finalement la faille quelques minutes plus tard sur un coup franc joué rapidement qui permettait à Mahrez d’ouvrir le score en reprenant un bon centre de Belaïli sur lequel Bounedjah avait eu la bonne idée de s’effacer (1-0, 21e).

Feghouli entre et marque, mais…

Le début d’une nouvelle démonstration ? Pas vraiment, car les locaux avaient du mal à maîtriser la partie et les deux équipes se rendaient coup pour coup, Mahrez, qui manquait le cadre de peu, répondant à une tentative de Sangaré repoussée par M’Bolhi. Lancé en profondeur par ce même Sangaré, Zakaria Sanogo permettait finalement aux Burkinabè d’égaliser avant la pause (1-1, 37e). Signe des doutes qui commençaient à s’installer côté Algérie, Belmadi remplaçait Bounedjah par Feghouli à la mi-temps pour revenir à une formation moins offensive.

Et pourtant, ce sont les visiteurs qui se faisaient les plus remuants au retour des vestiaires face à des Algériens tétanisés. Même s'ils étaient loin de respirer la sérénité en défense, les champions d’Afrique pouvaient compter sur un Belaïli à nouveau décisif qui débordait et centrait pour Feghouli, qui remettait l’Algérie en tête (2-1, 68e). Le but de la libération ? Non, car derrière la défense algérienne continuait à se faire prendre dans son dos et, si Benyada échappait à la sanction en raison d'un hors-jeu préalable, Benlamri finissait par provoquer un penalty sur Sanogo, transformé par Dayo (2-2, 84e). Ce but plaçait les Fennecs à la merci d’une autre réalisation qui les aurait éliminés, mais les dernières minutes étaient bien gérées et les Verts validaient leur billet en enchaînant un 33e match consécutif sans défaite ! Malgré ses multiples absents en attaque dont Bertrand Traoré, le Burkina Faso sort, lui, avec les honneurs… et quelques regrets.

Le classement final : Algérie 14 points , Burkina Faso 12 pts, Niger 7 pts, Djibouti 0 pt

Les compositions de départ

Algérie : M'Bolhi – Benayada, Mandi, Benlamri, Bensebaini – Mahrez, Bennacer, Zerrouki, Belaili – Slimani, Bounedjah.

Burkina Faso : Koffi – Kaboré, Dayo, Tapsoba, Yago – Touré, Sangaré, Guira – Bayala, Ouattara, Sanogo.

Les buts en vidéo

Mondial 2022 (Q) : l’Algérie secouée mais qualifiée
Rédaction

Issa Hayatou, Ahmad Ahmad, Patrice Motsepe… Lancée en 2010, la rédaction d’Afrik-Foot en a vu défiler des présidents de la CAF. Sa plume peut parfois être acerbe mais elle a toujours le même objectif : œuvrer au développement du football africain, sans rien cacher de ses réussites comme de ses faiblesses.