Après deux dernières éditions décevantes pour l’Afrique, le Sénégal et le Nigeria tenteront de faire comme en 2007 et en 2011 en se qualifiant conjointement pour les quarts de finale du Mondial de Beach Soccer qui débute ce jeudi aux Bahamas.


Sacré champion d’Afrique pour la 4e fois en décembre dernier, le Sénégal représente le continent en compagnie du Nigeria au Mondial de Beach Soccer qui s’ouvre ce jeudi aux Bahamas. Eliminé dès la phase de groupes, tout comme Madagascar, lors de la précédente édition en 2015, les Lions tenteront de renouer avec les crus 2007 et 2011 qui les avaient vus accéder aux quarts de finale en compagnie d’ailleurs du Nigeria !

L’Equateur, le Bahamas pays-hôte et la Suisse se dresseront sur la route des Sénégalais dans le groupe A, tandis que le Nigeria devra se coltiner l’Italie, le Mexique et l’Iran dans une poule B plus relevée.

 Le programme des deux sélections :

Groupe A

27 avril : Sénégal – Equateur

29 avril : Bahamas – Sénégal

1er mai : Sénégal – Suisse

Groupe B

27 avril : Nigeria – Italie

29 avril : Nigeria – Mexique

1er mai : Nigeria – Iran

 Les particularités du beach soccer :

Les matches se jouent à cinq contre cinq (dont un gardien de but de chaque côté), avec sept remplaçants sur le banc mais un nombre de remplacements illimité.

Chaque rencontre est divisée en trois périodes de 12 minutes. Le chronomètre s’arrête à chaque arrêt de jeu.

Il n’y a pas de match nul. En cas d’égalité à l’issue du temps réglementaire, une prolongation de trois minutes a lieu, puis, si l’égalité persiste, une séance de tirs au but. L’équipe victorieuse en prolongation ou aux tirs au but ne reçoit qu’un point au lieu des trois points habituels.