fifa

Réuni à Shanghai, le Conseil de la FIFA a officialisé jeudi la réforme du Mondial des clubs. A partir de 2021, la compétition aura lieu seulement tous les 4 ans et elle n’opposera plus 7 mais 24 équipes.

D’après Associated Press, la répartition des places par continent se déroulera de la façon suivante : 8 places pour l’Europe, 6 pour l’Amérique du Sud, 3 chacune pour l’Afrique, l’Asie et l’Amérique du Nord et une pour l’Océanie.

Selon la même source, la Confédération africaine de football (CAF) a opté pour un mode de qualification étonnant. Contrairement à la plupart des autres confédérations, qui vont envoyer les vainqueurs des 2 ou 3 dernières éditions de la Ligue des champions, l’instance panafricaine a décidé que tout se jouerait lors de l’édition 2021 de la LdC africaine. Et tant pis pour les vainqueurs des éditions 2019 et 2020 !

Un all-in sur 2021

Concrètement, les 3 places africaines vont a priori revenir au vainqueur et au finaliste de l’édition 2021, tandis qu’un barrage aura lieu entre les deux malheureux demi-finalistes pour définir le 3e qualifié. Une limite de 2 clubs maximum d’un même pays pourrait toutefois être mise en place.

L’idée de la CAF est certainement de favoriser les clubs les plus en forme, plutôt que de prendre le risque d’envoyer au Mondial les vainqueurs de la LDC n-1 et n-2 qui risquent d’avoir entretemps perdu leurs meilleurs éléments… Cela promet une édition de la LdC 2021 particulièrement disputée au vu des très gros revenus que doit générer une participation à ce Mondial des clubs new-look…