Après sa folle remontée face au Portugal (3-2) au tour précédent, le Ghana a une fois encore témoigné de ressources mentales exceptionnelles pour venir à bout du Chili (4-3) ce dimanche en quarts de finale de la Coupe du monde des moins de 20 ans au terme d’un scénario incroyable. Au cours d’une partie animée et plutôt à leur avantage, les Black Satellites ont pourtant été menés au score à deux reprises. La faute à des erreurs défensives et un manque d’efficacité. Moses Odjer a bien ouvert le score d’une belle reprise de demi-volée (11e) mais la Rojita est très vite revenue au score par Castillo (23e) avant de prendre les devants par l’intermédiaire d’Henriguez quelques minutes plus tard (27e). Les Ghanéens n’ont pourtant pas baissé les bras, égalisant grâce à Ebenzer Assifuah (72e). Malgré de bonnes occasions lors des dix dernières minutes, les hommes de Sellas Tetteh ont concédé la prolongation. Et la Rojita en a profité pour reprendre les devants, sur un doublé d’Henriguez (98e). On pensait alors les Black Satellites éliminés. C’était mal connaître le mental à tout épreuve des derniers représentants africains, qui ont pris d’assaut les buts de Melo lors des quinze dernières minutes. Après avoir longtemps tenu, le Chili a fini par plier. Salifu a d’abord remis les pendules à l’heure (113e). Et au bout du temps additionnel, c’est Assifuah qui signait un doublé à quelques secondes du terme et propulsait les Black Satellites en demi-finale, leur épargnant la fatidique séance de tirs au but (120 +1e). Renversant ! Mercredi, le Ghana jouera une place en finale contre la France. Une vieille connaissance : lors de son entrée dans la compétition, le vainqueur de l’édition 2009 avait été battu par les Bleuets (1-3).