Vivement courtisé par les cadors européens depuis plusieurs années, Kalidou Koulibaly a vu son club de Naples fermer la porte à plusieurs reprises. Avec le recul, le président du club italien, Aurelio De Laurentiis, estime toutefois qu’il a commis une erreur en refusant une offre XXL pour son défenseur central de 29 ans.

«Quand on m’a offert 110 millions d’euros, j’ai eu tort de ne pas vendre Koulibaly», a ainsi admis le dirigeant pour Radio Kiss Kiss. Le PSG ? Manchester City ? Manchester United ? L’Italien n’a précisé ni l’identité du club à l’origine de cette offre ni l’année où celle-ci a été effectuée. Une chose est sûre : désormais, suite à la pandémie de coronavirus, les prix ont été tirés vers le bas et il n’est plus possible de vendre l’international sénégalais pour ce montant, pas cette année en tout cas.

Ceci dit, le club ne bloquera pas le départ du Lion durant ce mercato. «Koulibaly et Milik partent tous les deux, si le marché le permet. Donc, si le marché permet à ces deux talentueux joueurs de partir, nous saurons comment les remplacer, sinon nous en parlerons l’année prochaine», a glissé De Laurentiis, qui attend tout de même 80 millions d’euros (bonus inclus) pour le patron de sa défense, courtisé notamment par Manchester City.