La Fédération nigériane (NFF) a annoncé lundi que l’intérimaire Salisu Yusuf occuperait définitivement le poste de sélectionneur des Super Eagles. Egalement candidat, Paul Le Guen est quant à lui nommé conseiller technique. Dans les faits, le duo devrait cependant se partager le pouvoir.


Il était annoncé comme le favori depuis des mois. Longtemps, il a même semblé seul candidat en lice. Et pourtant, Paul Le Guen ne sera pas le futur sélectionneur du Nigeria ! Du moins sur le papier… Comme convenu, la Fédération nigériane (NFF) a annoncé ce lundi l’identité du successeur de Sunday Oliseh, parti en février, à la tête des Super Eagles.

Après auditionné les trois finalistes pour le poste, Tom Saintfiet, Salisu Yusuf et Paul Le Guen, l’instance a fait dans l’original. La NFF a en effet commencé par annoncer que Le Guen serait le nouveau « conseiller technique« du champion d’Afrique 2013. L’ancien entraîneur de l’Olympique Lyonnais devra travailler en compagnie du local et actuel intérimaire, Salisu Yusuf, qui lui a été préféré pour le poste de sélectionneur, mais qui sera pourtant chargé « d’assister » le Français, selon les mots du communiqué. Autant dire que, dans les faits, les deux hommes devraient se partager le pouvoir.

Avec cette organisation bicéphale, la NFF entend sans doute ménager la chèvre et le chou : d’un côté, l’ancien sélectionneur du Cameroun (2009/2010) avec qui elle est en contact depuis des mois, de l’autre un technicien du cru et qui bénéficiait du soutien du vestiaire. Reste à savoir si ce fonctionnement, potentiellement source de conflits, portera ses fruits alors que le Nigeria n’a plus le droit à l’erreur. Hors-course pour la qualification à la CAN 2017, les Super Eagles disputeront leur billet qualificatif au Mondial 2018 à l’Algérie, au Cameroun et à la Zambie.