Cameroun : 2 internationaux attaqués à l’arme à feu !

L'OM s'est imposé au Havre dimanche soir (1-2) pour la dernière journée de Ligue 1, sans parvenir à décrocher une qualification en coupe d'Europe. Pour couronner le tout, deux internationaux camerounais ont eu une bien mauvaise surprise à leur retour dans la cité phocéenne…

D'après des informations d’Europe 1 confirmées par RMC Sport, Faris Moumbagna (23 ans, 6 sélections) et Jean Onana (24 ans, 10 sélections) ont en effet été victimes d’une tentative de car-jacking à leur retour. Ils ont été agressés sur la trajet entre la Commanderie, le centre d’entraînement du club, et leur domicile. Les faits auraient eu lieu dans les quartiers sud de la ville dans des conditions sordides puisque les malfaiteurs auraient utilisé une arme à feu. Des impacts de balle ont en effet été retrouvés sur la carrosserie mais heureusement, les deux joueurs n'ont pas été touchés. Les agresseurs ont réussi à prendre la fuite.

Une tradition locale…

Fin mars dernier, leur coéquipier Jonathan Clauss était cambriolé pendant le match face au PSG au Vélodrome. Avant lui, de nombreux joueurs de l'OM ont subi la même mésaventure : Vitorino Hilton, André et Jordan Ayew, Lucho Gonzalez, Mario Lemina… La liste est longue et le constat est implacable : les agressions sont un sport local à Marseille et les joueurs du club phare de la ville sont une cible de choix pour les malfaiteurs…

Moumbagna attendu en sélection

Espérons que Moumbagna et Onana, certainement choqués sur le plan psychologique à l'heure actuelle, puissent se remettre au plus vite de ce malheureux évènement. Le premier nommé fait notamment partie de la liste du nouveau sélectionneur Marc Brys et doit rejoindre dans les prochains jours la sélection camerounaise en vue des matchs contre le Cap-Vert (8 juin) et l'Angola (11 juin) dans le cadre des 3e et 4e journées des éliminatoires de la Coupe du monde 2026.

Cameroun : 2 internationaux attaqués à l’arme à feu !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.