Comme beaucoup de supporters et d’anciens joueurs de l’Olympique de Marseille, Taye Taiwo a été peiné par la disparition de l’ancien président du club phocéen, Pape Diouf, emporté par le coronavirus au mois de mars. Au détour d’une question portant sur son ancien directeur sportif, José Anigo, l’ancien latéral gauche de l’OM en a profité pour rendre hommage au défunt dirigeant.

«Je n’ai qu’une chose à dire : c’est quelqu’un de gentil (Anigo) ! Comme l’était Pape Diouf, dont le décès m’a fait beaucoup de peine, car je le considérais comme un papa. Je les remercie pour tout ce qu’ils ont fait pour moi. Grâce à eux, les gens me connaissent», a salué le Nigérian ce mardi dans les colonnes de La Provence. Les deux hommes étaient allés dénicher Taiwo directement au pays, à Lobi Stars, en 2005. Un pari plus que réussi !