Un Soulier d’Or débarque en Ligue 1 !

Vice-champion de France de Ligue 2 en titre, le FC Metz ne chôme pas sur le marché des transferts ! Après Joel Asoro, Benjamin Tetteh, Maxime Colin, Jean N'guessan et Simon Elisor, une sixième recrue arrive donc dans le club lorrain. 

Les Grenats réalisent pour l'instant un début de saison honorable pour leur retour en Ligue 1. Après la débâcle subie d'entrée face à Rennes (5-1), les Grenats ont su réagir en allant chercher un nul devant l'OM (2-2) puis en s'imposant à Clermont (0-1) dimanche dernier. Rodé aux voyages entre la Ligue 1 et la Ligue 2, Metz aimerait se défaire de son étiquette de “club-ascenseur” et s'installer durablement dans l'élite. Les dirigeants le savent : cela passe notamment par un mercato ambitieux.

Malgré un total pas ridicule de 4 buts en 3 rencontres, la formation de Moselle a décidé de mettre le grappin sur Paul Onuachu, un avant-centre international nigérian de 29 ans qui va débarquer en prêt de Southampton pour renforcer la ligne offensive, révèle L'Equipe. En deuxième partie de saison dernière, le Super Eagle au physique de basketteur (2 mètre 01) n'a joué que 11 petites rencontres (aucun but) de Premier League avec Southampton, relégué en Championship. Mais détrompez-vous : Paul Onuachu sait marquer des buts. Beaucoup de buts même.

Serial-buteur en Belgique

17 buts en une demi-saison, 23 buts, 35 buts… Lorsqu'on jette un oeil aux stats des trois derniers exercices du Nigérian avant son passage en Angleterre où il avait été recruté pour 18 millions d'euros, il y a de quoi être impressionné. Dans les rangs du KRC Genk, le natif d'Owerri au Nigéria a martyrisé les défenses de Jupiler Pro League, la première division belge. Vice-champion national et vainqueur de la Coupe de Belgique en 2021, Paul Onuachu a aussi terminé Soulier d'Or lors de cette année où il marchait sur l'eau (33 pions en championnat). En quatre ans dans le pays de la frite, l'attaquant a planté 85 pralines en 134 rencontres. Des chiffres XXL qui témoigne de la qualité de buteur du garçon. Avant la Belgique, il avait aussi conquis le Danemark, où il s'était forgé un palmarès avec Midtjylland (2 championnats, 1 coupe) et marquait déjà énormément (74 pions en 181 apparitions).

42 matchs de Coupe d'Europe

Paul Onuachu, capé à 19 reprises (3 buts) avec les Super Eagles, n'avait jamais évolué dans un championnat d'envergure avant de débarquer en Premier League. Et au vu de ses stats, cela sonne presque comme une anomalie. Les Messins, qui ont flairé le bon coup, vont aussi pouvoir profiter de son expérience continentale qui n'est forcément pas négligeable. Que cela soit chez les Scandinaves ou chez le voisin belge, le néo-messin a régulièrement disputé la Coupe d'Europe. En Ligue des champions, il pèse 14 apparitions (1 but) et en Ligue Europa, son total se porte à 32 rencontres disputées pour 11 réalisations.

Un 9 à l'ancienne

Paul Onuachu n'est pas un fin technicien. Il ne possède pas la qualité technique des attaquants modernes, et n'est donc pas spécialement habile pour décrocher et participer à des combinaisons avec ses coéquipiers. Il a tendance à se concentrer davantage sur son rôle d'attaquant pur plutôt que de s'impliquer dans la construction du jeu. En revanche, devant le but : c'est de la bombe ! Onuachu excelle dans la zone de vérité. Sa lucidité devant les cages adverses et son intelligence de positionnement lui permettent de planter régulièrement. Son double mètre lui permet également d'exceller dans le jeu aérien, aussi bien dans les duels que sur coup de pieds arrêtés. Il a notamment inscrit 13 buts de la tête entre les saisons 2020-21 et 2021-22, démontrant ainsi sa capacité à être décisif dans les situations de jeu aérien.

Peut-être pas le joueur le plus sexy sur le papier, mais un renard des surfaces qui devrait poser problème à plus d'une défense de Ligue 1 cette saison. Les supporters du stade Saint-Symphorien ont en tout cas hâte de le voir à l'oeuvre. Mais ce sera sans doute trop juste pour ce dimanche devant Reims. Il faudra donc sûrement patienter jusqu'au 24 septembre, au retour de la trêve internationale, et au derby de l'Est face à  Strasbourg pour pouvoir observer le géant nigérian.

Un Soulier d’Or débarque en Ligue 1 !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.