Suite à l’expulsion de son capitaine Loïc Perrin à la 30e minute pour un tacle non intentionnel mais très dangereux sur Kylian Mbappé, sorti sur blessure, l’ailier de Saint-Etienne, Denis Bouanga, avait poussé un coup de gueule au micro de France 2 à la mi-temps de la finale de la Coupe de France vendredi face au PSG (0-1).

«Il y a eu cette injustice. Nous les Verts, on ne comprend pas pourquoi c’est d’un côté et pas de l’autre. Mais c’est comme ça. On essaie de rester dedans et d’imposer notre intensité», avait déploré l’international gabonais. Avec le recul, l’ancien Nîmois a toutefois tenu à rectifier ses propos.

«Mea culpa, il y avait bien rouge… Ne jamais parler à chaud. Des regrets mais une grande fierté. Fier de ce groupe», a écrit le Stéphanois sur Twitter. A signaler le bon match de la Panthère, remuant et qui aurait pu ouvrir le score après 4 minutes s’il n’avait pas trouvé le poteau. Navas s’est ensuite opposé à lui à deux reprises en première période.