La Confédération africaine de football (Caf) lance sur son site Internet un sondage qui permettra de voter pour le meilleur footballeur africain des 50 dernières années. L’initiative, organisée à l’occasion du cinquantenaire de la Caf, déçoit notamment le Cameroun. Certains estiment que le cyber-sondage remet en cause l’élection du meilleur joueur africain du siècle dernier, organisée en 2002 par la Fifa. Elle avait sacré le Camerounais Roger Milla.


Quel footballeur africain a le plus marqué les 50 dernières années ? L’attaquant prodige malien Salif Keita, le buteur inoubliable camerounais Roger Milla, le roi algérien de la talonnade Rabah Madjer ou encore le puissant Eléphant ivoirien Didier Drogba ? A vous de décider. La Confédération africaine de football (Caf) permet en effet aux internautes d’élire, dans une liste de 200 joueurs, leur héros du ballon rond. Un sondage lancé à l’occasion de son cinquantenaire, le 8 février prochain.

200 footballeurs sélectionnés

La Caf a sélectionné les joueurs « sur la base des performances nationales, régionales, panafricaines et lors des Coupes du monde de la Fifa (Fédération internationale de football, ndlr) ou tournois olympiques ». Si aucun des nominés ne trouve grâce à vos yeux, il est possible de choisir un autre nom. Seule condition, respecter les critères qui ont permis de choisir les 200 de la liste.

Pour participer au cyber-sondage, il suffit d’envoyer un e-mail à l’adresse caf50@cafonline.com avec le nom du footballeur choisi, accompagné de « quelques mots » justifiant le choix. Le tout avant le 15 novembre. Un dépouillage révèlera les 50 sportifs ayant récolté le plus de voix et leurs noms seront mis en ligne, toujours sur le site de la Caf, à partir de décembre. Selon le site de football Goal, il y aura alors un dernier sondage qui sacrera le meilleur joueur du contient noir pour la période 1957-2006. Le verdict sera connu le jour du 50e anniversaire de la Caf.

Un sondage contesté

Pour donner une chance équitable à tous les joueurs, l’instance footballistique a mis au point un système de coefficient. Ainsi, ceux compris dans les tranche 1957-1970, 1971-1980, 1981-1990 ou/et 1991-2006 seront respectivement crédités de 4, 3, 2 et 1 points par voix. Une délicate attention. Toutefois, certains fans pensent que la Caf a manqué d’attention à l’égard de leur pays.

Sur les 53 nations du continent, 26 sont représentées. Ce qui crée des frustrations. Le quotidien béninois Le Matinal, concédant la faiblesse du football des Ecureuils, écrivait que, « cependant, par le biais des performances régionales et nationales, le sport roi béninois s’est illustré positivement à travers ses équipes et ses joueurs ». La plus forte contestation semble venir du Cameroun, où d’aucuns estiment que le sondage de la Caf crée la « confusion ».

« Nombre d’observateurs avertis disent ne pas comprendre l’opportunité de cette distinction (…). Les inquiétudes de ces sportifs concernent le titre de meilleur footballeur (africain, ndlr) du siècle décerné à Roger Milla en 2002 par la Fifa », rapporte le quotidien Le Messager. Ils craindraient que la distinction décernée par la Fifa ne soit remise en cause par le résultat du sondage de la Caf. Camer.be, le portail du Cameroun en Belgique, conclut pour sa part en doutant de la « transparence » du vote électronique, soulignant qu’il est « incontrôlable et [que] rien n’empêche le cyber-votant de s’inscrire mille fois sous des identités fictives pour effectuer plusieurs votes biaisés ».

Découvrir quelques portraits de grands footballeurs du continent :

 Rachid Mekloufi, footballeur révolutionnaire

 Eusebio, légende de Benfica

 Ben Barek, la Perle noire

 Salif Keïta, la panthère noire du football