Shark XI et Vita Club s’en tirent à bon compte. Samedi, la rencontre entre les deux clubs lors de la 3e journée du championnat congolais n’a pas pu aller à son terme. La faute à des débordements en tribunes ayant entraîné l’utilisation de gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre et l’envahissement du terrain par le public pour échapper à l’air sec et suffocant. Au vu du temps minime restant à jouer (3 minutes de temps réglementaire), la Ligue nationale de football (Linafoot) a toutefois décidé lundi d’entériner le résultat (0-0) sans faire rejouer la partie. « Le comité de gestion de la Linafoot, après analyse et examen du match (…) arrêté à la 87’ pour un cas de force majeure, a pris la résolution de d’homologuer le résultat pour épargner, à toutes les parties concernées des dépenses supplémentaires liées à l’organisation« , indique un communiqué de l’instance. Des incidents, parfois mortels, ont lieu régulièrement dans les stades congolais.