Miraculé mardi lors de l’attentat qui a frappé l’aéroport de de Zaventem à Bruxelles, faisant 14 victimes, alors qu’il s’apprêtait à s’envoler pour rejoindre la sélection de RD Congo, Dieumerci Mbokani a été bouleversé par ces événements. L’ancien Monégasque n’a malgré tout pas peur de retourner dans un aéroport. Il se dit même prêt à rejoindre les Léopards pour la double confrontation face à l’Angola samedi et mardi prochains à l’occasion des 3e et 4e journées des éliminatoires de la CAN 2017.

« Si le coach et le pays ont besoin de moi, je viens« , a-t-il assuré dans les colonnes de la Dernière Heure. Avant d’expliquer son mutisme : « Le Congo était très inquiet. Tout le monde m’a appelé, mais j’étais trop sous le choc pour répondre. Je n’en reviens pas d’avoir assisté à des scènes que je ne vois autrement que dans des films… » Le Léopard est un miraculé.