El-Hadji Diouf sénégal

Recadré par Samuel Eto’o après s’être autoproclamé «joueur africain le plus talentueux» de l’histoire, El-Hadji Diouf a précisé sa pensée au micro de Seneweb et cherché à clore la polémique.

Le double Ballon d’Or africain a d’abord rappelé que les propos qui font débat ont été tenus dans un cadre privé et n’étaient pas forcément destinés à circuler sur les réseaux sociaux. «Ce débat, je le partageais avec Patrick Mboma et le frère du président de Togo, qui est un ami. Ce que j’ai dit à Mboma et qui sait très bien que j’ai raison, c’est que je suis le plus talentueux. Être plus talentueux ne signifie pas que tu es le meilleur», a nuancé la légende sénégalaise avant de développer son point de vue.

«La preuve dans notre génération, le plus talentueux c’était Matar Ndiaye, je voyais en lui un Okocha, un joueur très talentueux. Il a même été titularisé par Bruno Metsu à la finale de la Coupe d’Afrique 2002. Pourtant, beaucoup ne le connaissent pas. Mais ce qui fait la différence, c’est l’audace. A un moment donné, j’étais le plus audacieux», a soutenu l’ancien buteur de Lens et Liverpool avant d’assurer qu’il n’a aucun souci avec Eto’o.

«Non, Samuel c’est mon ami. Comme j’ai l’habitude de le dire, nous sommes des Golden Boys. On se connait. On a la classe. Nous ne sommes pas là en train de nous lancer des piques. Eto’o, Drogba et moi sommes des frères. La preuve, le médecin français qui s’était levé pour proposer l’essai du vaccin contre le covid-19 en Afrique, vous avez vu comment on a fait bloc. Donc, nous sommes des frères encore une fois», a conclu un Diouf au don très diplomate.