Prévue du 9 janvier au 6 février prochains au Cameroun, la CAN 2021 pourra-t-elle avoir lieu aux dates envisagées ? En raison de la pandémie de coronavirus, trois journées des éliminatoires initialement programmées en mars et en juin ont été reportées et il reste donc 4 journées des qualifications à disputer. A priori, 3 fenêtres FIFA seront disponibles pour les reprogrammer en septembre, octobre et novembre. Alors que la Confédération africaine de football (CAF) estime que 2 fenêtres seront suffisantes, le président de la Fédération sénégalaise, Augustin Senghor, se montre moins optimiste.

«Nous avons besoin de plusieurs fenêtres FIFA pour terminer les qualifications. Et si nous ne jouons pas en juin ou en août, je pense qu’il sera impossible de jouer la CAN en janvier», a prévenu le dirigeant auprès de la BBC. «Le comité exécutif de la CAF devra prendre une décision qui sera certainement de la reporter. Personne ne peut rien faire si les conditions ne sont pas remplies. Personne au monde ne peut dire qu’en septembre ou novembre nous aurons gagné la bataille contre les coronavirus, c’est pourquoi il est très difficile de donner un avis sérieux sur cette question. Mais ce qui est important, c’est qu’à ce moment-là, nous voyons si nous pouvons finaliser les qualifications.»

Avec les qualifications au Mondial 2022 également bientôt au programme, Senghor est conscient que les enjeux dépassent le seul cadre africain. «Nous devons organiser un plan mondial pour reporter ou réorganiser l’agenda du calendrier du football pour les prochains mois ou les prochaines années», a plaidé le Sénégalais. Dernièrement, il était même question d’un projet de la FIFA d’annuler tous les matchs de sélections sur l’année 2020. Une telle décision obligerait à coup sûr la CAF à reporter la CAN…