A la fin du match contre la Guinée Equatoriale (1-0) samedi dans les éliminatoires de la CAN 2019, Sadio Mané a fondu en larmes en raison des critiques qui le ciblent en sélection. Pour le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Augustin Senghor, cette attitude ne doit absolument pas être interprétée de manière négative.

« Ceux qui connaissent Sadio (Mané) savent que c’est quelqu’un qui n’est pas démonstratif, c’est quelqu’un d’introverti, qui a tendance à tout encaisser, mais là, il s’est lâché en se posant des questions sur son manque d’efficacité en sélection comparée à ce qu’il démontre en club. (…) Il sort toute sa déception et sa frustration« , a expliqué le dirigeant à l’APS. « Je trouve que c’est une bonne chose qu’il se lâche de la sorte, il ne comprend pas qu’il puisse rater cette occasion de la dernière minute, alors qu’il a l’habitude de les marquer facilement en club« , a ajouté Sangor tout en jugeant les critiques qui ciblent sa star « parfois très injustes« .

Le patron du foot sénégalais ne doute pas de l’implication de l’attaquant de Liverpool. « Sadio est très mal de n’être pas assez décisif en sélection, mais cela n’enlève en rien à son implication. Il est conscient des nombreuses attentes, mais je vous assure qu’il donne le meilleur de lui-même pour être aussi brillant en club qu’en sélection« , a-t-il conclu.

 Sur le même sujet : les larmes de Mané