Ferdinand Coly en a gros sur le cœur. Latéral droit titulaire durant l’épopée à la Coupe du monde 2002, le Sénégalais a contribué à porter haut les couleurs de son pays. Et pourtant, 17 ans plus tard, l’ancien international est prêt à renoncer à sa nationalité !

En cause, un différend qui l’oppose au président du Stade de Mbour (L1 sénégalaise), Saliou Samb. Coly, 45 ans, accuse l’homme d’affaires de l’avoir ruiné suite à la faillite d’une entreprise de produits halieutiques qu’ils avaient montée ensemble. Pas satisfait des suites de cette affaire, l’ancien Lensois se prépare donc à frapper un grand coup dans l’espoir de se faire entendre.

« On parle d’émergence, mais on ne peut pas y arriver avec ce genre de comportement »

«J’ai entrepris cette démarche-là. Je vais renoncer à ma nationalité sénégalaise en rendant mon passeport et tous les documents nécessaires» , a affirmé le finaliste de la CAN 2002 au journal Record. «Et je ne vais absolument rien regretter. Mon statut et mon nom ne me permettent pas de faire certaines choses ou de verser dans la violence. Je me prépare à une action forte parce que je n’en peux plus.»

Et le quart de finaliste du Mondial 2002 d’envoyer un message. «La procédure judiciaire est longue, mais l’enquête est terminée. Le monsieur en question est sous contrôle judiciaire. Je crois en la justice de ce pays et j’ose espérer que le président de la République fera quelque chose dans ce sens. On parle d’émergence, mais on ne peut pas y arriver avec ce genre de comportement où il y a quelqu’un qui reste dans son coin pour volontairement bousiller l’emploi des jeunes et leur carrière.» Avec cette menace, Coly espère alerter les jeunes joueurs qui voudraient investir au Sénégal mais peut-être aussi obtenir un geste des autorités en sa faveur…