dn4ke2jxcaakzf1.jpg

Logiquement devancé par Modric et Cristiano Ronaldo pour le prix de joueur de l’année FIFA lors des Best Awards, l’Egyptien Mohamed Salah se console avec le prix Puskas du plus beau but. En revanche, il regrettera son absence du 11 de l’année.


Le meilleur joueur FIFA de l’année 2018 est connu, et sans surprise, il ne s’agit pas de Mohamed Salah… Bien qu’il soit en lice parmi les 3 finalistes, l’Egyptien a dû se contenter de la 3e place lundi soir lors de la cérémonie des The Best Awards organisée au Royal Festival Hall de Londres.

Sous ses yeux, l’ailier de Liverpool a logiquement vu Luka Modric, vainqueur de la Ligue des champions et finaliste malheureux de la Coupe du monde, remporter le trophée. Le Croate du Real Madrid a totalisé 29,05% des voix, devant le Portugais Cristiano Ronaldo (Juventus), crédité de 19,08%, tandis que Salah a terminé 3e avec 11,23% des voix, tout de même devant des joueurs comme Mbappé, Messi, Griezmann et Neymar. Ce n’est pas sur cette récompense que le Pharaon sera déçu.

Salah absent du 11 de l’année

En revanche, celui-ci regrettera certainement son absence du 11 FIFA de l’année dévoilé par l’instance dirigeante du ballon rond et la FIFPro, le syndicat mondial des joueurs. Malgré sa présence parmi les 3 finalistes pour le prix du joueur de l’année, Salah a vu Hazard et Mbappé, plus en vue durant la Coupe du monde, lui être préférés à son poste dans ce 11, ce qui constituera l’une des incohérences de la soirée (pas la seule, on pense par exemple à Courtois élu meilleur gardien alors que c’est De Gea qui figure dans le 11 de l’année). Tout ceci est dû au système de vote de la FIFA puisque ce ne sont pas les mêmes personnes qui votent pour les deux récompenses (les sélectionneurs, capitaines de sélections, journalistes et internautes ont voté pour le joueur de l’année, tandis que le 11 de l’année est obtenu grâce aux votes des joueurs professionnels du monde entier).

Salah se consolera avec sa victoire surprise dans le prix Puskas, qui récompense le plus beau but de l’année. Le Red est honoré pour sa réalisation inscrite en décembre 2017 dans le derby contre Everton (1-1). Là aussi, cette distinction risque de faire parler puisque le missile de Benjamin Pavard en Coupe du monde et la bicyclette de CR7 en Ligue des champions partaient favoris dans cette catégorie. Au moins, Salah ne repart pas les mains vides, en attendant peut-être mieux lors des prochaines éditions…

 Les détails du vote

dn4ke2jxcaakzf1-2.jpg

 Le but de Salah récompensé

 Le Palmarès

Entraîneur de l’année : Didier Deschamps (FRA)

Entraîneur de l’année (foot féminin) : Reynald Peydros (FRA)

Joueur de l’année : Luka Modric (CRO)

Gardien de l’année : Thibault Courtois (BEL)

Joueuse de l’année : Marta (BRE)

But de l’année : Salah (EGY)

Equipe type de l’année :

dn4ke2jxcaakzf1.jpg