Alors que le sélectionneur du Togo, Claude Le Roy, l’a convaincu d’opter pour les Eperviers cet automne, Gilles Sunu voit comme le mois dernier ses grands débuts avec son pays d’origine reportés pour cause de blessure. Convoqués pour les matchs amicaux face aux Comores (vendredi) et au Maroc (15 novembre), l’attaquant d’Angers « est finalement resté en Anjou, notamment pour soigner un genou« , a fait savoir Ouest-France. Blessure capricieuse ou priorité donnée au club sur la sélection, difficile de savoir… En tout cas, il n’est pas sûr que Le Roy retienne l’ancien Lorientais pour la CAN 2017 en janvier prochain alors qu’il n’aura pas pris part au moindre rassemblement auparavant…