Confronté au décès de son frère cadet, Christopher, tué par balle lundi à l’aube, Serge Aurier traverse des heures difficiles. Alors que son équipe de Tottenham va affronter Newcastle mercredi en Premier League, l’entraîneur des Spurs, José Mourinho, a annoncé qu’il laisse le latéral droit choisir s’il souhaite ou non prendre part à ce match.

«Vous savez, dans ce genre de moment, le staff et moi-même ne pouvons que le soutenir. Il faut soutenir une personne qui a vécu un événement familial tragique. À part ça, ce n’est que lui, ses sentiments», a expliqué le Special One en conférence de presse. «Chaque personne réagit différemment. Parfois, malgré les mêmes émotions, les gens réagissent de façon différente. Donc nous allons respecter la décision de Serge Aurier, nous ne lui mettrons aucune pression et nous verrons cet (mardi) après-midi. Avant et après l’entraînement, nous aurons une idée de ce qu’il veut faire.» Un discours compatissant qui fera du bien à l’Ivoirien.