Jalel Kadri, sélectionneur Tunisie

Dévoilée samedi, la liste de 16 joueurs retenus par le sélectionneur de la Tunisie, Jalel Kadri, pour le stage de préparation à la Coupe du monde 2022 fait couler beaucoup d’encre. En cause, l’absence du jeune gardien Sedki Debchi, révélé ces derniers mois dans le but de l’Espérance Tunis, et la présence à sa place du vétéran Aymen Mathlouthi (Etoile du Sahel), plus convoqué depuis trois ans.

Interrogé par la presse locale dimanche avant le départ pour le stage en Arabie Saoudite, Kadri a sous-entendu que l’absence de Debchi était due… à son club ! «Le jour où l’Espérance Tunis m’autorisera à parler des affaires internes du club, je donnerai des explications quant à la non convocation de Sedki Debchi», a ainsi glissé le technicien.

Forcément, ces propos ont été peu appréciés du côté de l’EST, qui a immédiatement demandé à l’intéressé de les clarifier. Dans ce contexte tendu, difficile de savoir si Debchi a encore des chances d’intégrer la liste finale pour le Mondial…