Co-leader du groupe G des éliminatoires de la CAN 2015, la Tunisie a réussi pour l’heure un parcours sans faute avec deux victoires en autant de sorties. Des résultats qui viennent confirmer les débuts réussis de Georges Leekens à la tête des Aigles de Carthage. Mais malgré tout, le sélectionneur ne veut pas s’enflammer et attend d’avantage de ses hommes. « Pour que la Tunisie redevienne un grand pays, il faudra des résultats. Depuis une dizaine d’années, il n’y en a plus. Le travail est énorme. On va affronter deux fois le Sénégal en octobre : leurs joueurs sont dans les meilleurs championnats en Europe alors que 70% de mon noyau joue en Tunisie« , a indiqué le technicien belge à Sportmagazine . « On cherche les raisons. On m’a dit que je m’attaquais à une mission impossible, j’ai répondu qu’elle était réalisable.«