Coupe du monde 2026 (Q) : la Tunisie s’en sort bien…

Après trois victoires, la Tunisie a lâché ses premiers points dans ces éliminatoires de la Coupe du monde 2026 ce dimanche en Afrique du Sud contre la Namibie (0-0) à l'occasion de la 4e journée des qualifications. Tout sauf une mauvaise opération pour les Aigles de Carthage.

Face à une équipe qui leur avait fait mal en janvier à la CAN (défaite 1-0), les hommes de Montasser Louhichi ont en effet beaucoup souffert, notamment en première période. Rapidement, Kulula disposait d'une grosse occasion sur corner mais voyait sa tête s'envoler. Quelques minutes plus tard, sur un coup franc, Hotto voyait son tir repoussé par Ben Saïd et, dans la confusion, Hambira en profitait pour pousser le ballon au fond des filets ! Ce but était toutefois refusé en raison d'une faute préalable litigieuse. Les Tunisiens s'en sortaient très bien sur ce coup puisqu'aucun Namibien ne semblait vraiment heurter le portier des Aigles de Carthage avant que le ballon ne franchisse la ligne (la VAR n'est pas utilisée durant ces éliminatoires).

La Tunisie manque le hold-up

Très incisifs en contre, les Brave Warriors faisaient ensuite à nouveau parcourir des frissons dans le camp tunisien. A l'image de centre de Mazeu, non repris, qui passait devant le but, ou encore de cette situation de Kambepira cafouillée dans la surface. Longtemps inoffensifs, les Tunisiens se créaient deux belles situations durant le temps additionnel, mais Talbi et Jouni péchaient dans le dernier geste.

Au vu de la physionomie, les Aigles de Carthage se contenteront toutefois largement de ce point, eux qui signent une bonne opération au classement et restent en tête en maintenant leur dauphin à deux longueurs. A noter que la Namibie voit le Liberia, 3e, revenir à un petit point, suite à sa victoire 1-0 contre Sao Tomé un peu plus tôt ce dimanche.

Les compos de Namibie-Tunisie

448126293 865046912324037 8073360296451260036 n

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !