Vers une CAN 2023 en juin ?

Conséquence du probable décalage de la Coupe du monde 2022 au mois de novembre-décembre, la CAN 2023 devrait être reprogrammée à son tour. “La Confédération Africaine a gentiment et immédiatement accepté de ne pas organiser la CAN en janvier. Elle se disputera au mois de juin”, a déclaré Jérôme Valcke, le secrétaire général de la FIFA, ce mercredi.


La reprogrammation du Mondial 2022 en novembre-décembre n’est pas encore officiellement actée mais c’est tout comme. Recommandée par la task force de la FIFA sur le sujet, la suggestion doit encore être validée par le comité exécutif de l’instance dirigeante du ballon rond les 19 et 20 mars à Zurich. L’issue ne fait plus guère de doute. Tout comme ses répercussions sur le football africain. En attestent les déclarations de Jérôme Valcke, le secrétaire général de la FIFA. “La Confédération Africaine a gentiment et immédiatement accepté de ne pas organiser la CAN en janvier. Elle se disputera au mois de juin (en Guinée, en 2023, ndlr)“, a annoncé le Français à la BBC, mercredi.

Le changement de calendrier est selon lui indispensable. Pas seulement pour épargner aux organismes des joueurs d'enchaîner deux compétitions majeures en quelques mois, mais surtout pour ne pas froisser les clubs européens, souvent réticents lorsqu’il s’agit de libérer leurs internationaux africains. Passablement irrités par le probable décalage du Mondial 2022 en hiver, ce qui va générer une coupure durable dans la saison et une baisse de leurs revenus, les clubs du vieux continent n'envisagent évidemment pas de libérer à nouveaux leurs joueurs dans la foulée pour une autre compétition.

Ménager les clubs européens

Nous voulons éviter qu'ils (les clubs, ndlr) soient contraints de libérer leurs joueurs africains pour la Coupe du monde, et deux semaines plus tard pour la Coupe d'Afrique des Nations“, souligne Valcke en écho aux déclarations effectuées mardi par Junior Binyam, le porte-parole de la CAF. “La CAF soutient 100% des propositions de la task force et ajustera le calendrier lorsque la décision définitive sera prise quant au calendrier de la Coupe du monde 2022 au Qatar“, avait-il déclaré la veille.

S'il apparaît inconcevable d'enchaîner Coupe du monde et CAN à la suite, l'hypothèse de décaler la CAN 2023 au mois de juin risque de faire grincer bien des dents alors que la CAF a balayé d'un revers de la main cette éventualité pour l'édition 2015, arguant que la programmation de la compétition en janvier-février fait partie de l'identité de la CAN. Une période à laquelle la CAF n'a jamais dérogé, préférant le cas échéant délocaliser la compétition comme cette année. Mais l'instance dirigeante du football africain semble cette fois prête à emboîter le pas à la FIFA qui s'apprête à en faire de même en modifiant les dates de sa Coupe du monde. A circonstances exceptionnelles, mesures exceptionnelles ?

Vers une CAN 2023 en juin ?
Romain Lantheaume

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !