West Ham : le coup de gueule de Benrahma

Juste après le coup de sifflet final de la rencontre entre West Ham et l'AZ Alkmaar remportée par les Hammers (1-0), des hooligans hollandais ont attaqué la famille de Saïd Benrahma et des joueurs du club anglais en tribunes. L'ancien Niçois s'est battu pour protéger les siens.

Scène surréaliste à la fin de la rencontre entre West Ham et l'AZ Alkmaar (1-0) jeudi en demi-finale retour de Ligue Europa Conférence. Après la qualification du club anglais à l'extérieur, des hooligans néerlandais ont sauvagement attaqué la tribune où se situaient les supporters des Hammers. Parmi eux, se trouvaient les proches de l'international algérien Saïd Benrahma, arrivé au club en 2020, et ceux de plusieurs de ses coéquipiers ainsi que le père de l'entraîneur David Moyes. Le Fennec (19 sélections, 1 but), mais aussi Lucas Paqueta et Flynn Downes se sont mêlés à la bagarre pour défendre leurs proches, comme on peut le constater dans la vidéo ci-dessous.

Benrahma ne comprend pas

Les scènes d'une violence extrême laissaient craindre le pire quant à l'intégrité physique des familles en tribunes, mais aussi des joueurs impliqués. Heureusement, au micro de Canal+, Benrahma s'est montré rassurant, tout en exprimant sa colère qu'une telle situation puisse se produire. “Pour moi, c’est très grave parce qu’il y a nos familles. Ce n’est pas normal qu’ils accèdent aux places où il y a nos familles comme ça, sans sécurité, c’est inacceptable, a pesté l'ancien Niçois. Il y a eu des coups. C’est inacceptable qu’il n’y ait pas de sécurité. Il y a des grands-pères, des mamans, des papas… C’est très grave. Mais heureusement, il n’y a rien eu de grave. Ça s’est calmé.”

Grâce aux forces de l'ordre, la situation a pu rapidement être maîtrisée. Plus de peur que de mal donc, mais les sanctions contre l'AZ Alkmaar pourraient tout de même être très lourdes. De son côté, West Ham a rendez-vous à la Fiorentina en finale de la Ligue Europa Conférence, le 7 juin prochain, à la Fortuna Arena de Prague.

Avatar photo
Jason Filankembo