Terrible coup de massue pour l’Ajax Amsterdam et son gardien André Onana ! Ce vendredi, l’actuel leader d’Eredivisie a annoncé que l’international camerounais a été suspendu par l’UEFA pour une durée de 12 mois suite à un contrôle antidopage positif effectué le 30 octobre dernier hors-compétition.

«La substance Furosémide a été trouvée dans l’urine du gardien. La suspension est effective à partir d’aujourd’hui et s’applique à toutes les activités de football, nationales et internationales», écrit le club néerlandais dans un communiqué. Autrement dit, le Lion Indomptable ne pourra plus jouer pendant un an, ce qui affaiblit considérablement l’Ajax et compromet sérieusement son possible transfert cet été. Il se pourrait aussi que cette sanction le prive également de la CAN que le Cameroun doit accueillir à domicile début 2022. Mais l’Ajax compte bien faire appel, la prise de cette substance prohibée étant survenue de manière accidentelle selon les Lanciers.

«Le 30 octobre au matin, Onana se sentait mal. Il voulait prendre une pilule pour se soulager. Sans le savoir, il a pris du Lasimac, un médicament que sa femme s’était déjà vu prescrire. La confusion d’Onana l’a amené à prendre par erreur les médicaments de sa femme, ce qui a finalement amené l’UEFA à prendre cette mesure contre le gardien de but. En outre, l’organe disciplinaire de l’association de football a déclaré qu’Onana n’avait aucune intention de tricher. Cependant, l’Association européenne de football estime, sur la base des règles antidopage applicables, qu’un athlète a le devoir à tout moment de veiller à ce qu’aucune substance interdite ne pénètre dans son organisme», a ajouté l’Ajax qui va saisir le Tribunal arbitral du Sport (TAS).