Al Hilal et Ibenge sur le point de changer de championnat !

Le championnat soudanais étant à l’arrêt, le club d’Al Hilal Omdurman serait en passe d’intégrer une autre ligue en Afrique. Ce qui serait une première sur le continent si cela se confirme.

Suspendu depuis plusieurs semaines, le championnat soudanais va très prochainement voir son club le plus titré, Al Hilal Omdurman (29 sacres), jouer dans une autre ligue. C’est ce qu’informe le compte Micky Jnr. Ce dernier explique que les Bleus et Blancs ont envoyé des lettres à plusieurs fédérations, au nombre de cinq, y compris le Ghana et la Libye, afin de rester compétitif. Une seule a donné son accord préliminaire, à savoir la Tanzanie avec qui le Soudan entretient de bons rapports d’amitié.

Officialisation imminente ?

Selon différentes sources, l’accord définitif devrait être officialisé dans les prochains jours. Si cela se confirme, ce serait une première en Afrique, sachant que cette pratique est déjà existante en Europe (des clubs gallois jouent en Angleterre, Monaco en France) et en Major League Soccer (des clubs canadiens jouent aux Etats-Unis). À neuf journées de la fin de la Tanzanian Premier League, Al Hilal ne jouera pas le titre qui tend les bras aux Young Africans, leaders des 16 équipes après 20 journées, avec cinq points d’avance sur son dauphin Azam FC comptant un match en plus.

L’entraineur franco-congolais Florent Ibenge et ses ouailles devraient jouer les matchs à domicile à Dar es Salam, à l’Azam Sports Complex ou au Benjamin Mkapa Stadium. Un stade qu’ils connaissent bien pour y avoir disputé deux de leurs rencontres domicile cette saison en Ligue des champions africaine et qui leur a plutôt réussi du point de vue comptable. En effet, la bande à Ibenge n’a enregistré aucune défaite, ayant disposé 3-1 de l’Espérance de Tunis le 1er décembre avant d’être tenue en échec le 19 par l’Étoile du Sahel (1-1).

Al Hilal et Ibenge sur le point de changer de championnat !
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.