Al-Ittihad : Hamdallah sanctionné après son agression ?

Victime d'une agression honteuse de la part d’un spectateur en marge de la finale de Supercoupe d’Arabie saoudite jeudi entre Al-Ittihad et Al-Hilal (1-4), le Marocain Abderrazak Hamdallah se retrouverait pourtant dans l’œil du cyclone.

L’incident ayant eu lieu jeudi soir à l’entrée d’un couloir du stade Mohammed Bin Zayed Stadium d’Abu Dhabi aux Emirats arabes unis n’est pas resté sans conséquences. Pour rappel, le buteur d’Al-Ittihad, Abderrazak Hamdallah, a été pris pour cible par un spectateur violent depuis les tribunes. L’homme s’est en effet permis d’administrer un coup de fouet au Lion de l’Atlas. Il aura fallu l’intervention des membres du staff d’Al-Ittihad et des stadiers pour empêcher le joueur entré dans une colère noire de monter dans les gradins pour en découdre avec l’agresseur.

Deux matches de suspension ?

Aux dernières nouvelles, ce dernier serait plus ou moins lié au club d’Al-Ittihad, rapporte RMC Sport qui cite le journaliste Maan Al-quiae, présent sur place et repris par Goal Arabia. D’après plusieurs médias du Golfe, dont le quotidien Al-Awsat, l’homme a été interpellé par la police locale. Mais il ne devrait pas y avoir de suites légales. D’autant plus qu’aucune plainte n’a été déposée ni par lui, ni par Hamdallah.

En revanche, l’ancien pensionnaire d’Al-Nassr encourt, lui, une sanction sportive, d’après le média Koora reprenant les mots d’un ancien dirigeant de la fédération saoudienne de football. Et pour cause, s’il a n’a pas pu aller au bout de son désir de riposte, il a eu l’outrecuidance de jeter de l’eau sur son agresseur. “Un comportement honteux” aux yeux des instances disciplinaires. Hamdallah pourrait ainsi être suspendu deux matchs et sanctionné d’une amende de 5 000 euros. Lunaire.

Al-Ittihad : Hamdallah sanctionné après son agression ?
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.