Algérie : les vieux démons ressurgissent, Belmadi contre-attaque

Le sélectionneur de l’équipe d’Algérie, Djamel Belmadi, a réagi au match nul concédé par son équipe, lundi, lors de la première journée de la phase de groupes de la CAN 2023.

Lundi soir, à l’occasion de son entrée en lice à la CAN 2023, l’Algérie a été tenue en échec par l’Angola (1-1). Ce résultat a ouvert la porte à l’inquiétude autour des Fennecs, alors que les fantômes de la douloureuse élimination dès la phase de groupes lors de la précédente édition ont refait surface. Il y a deux ans en effet, au Cameroun, les coéquipiers de Riyad Mahrez ont démarré par un nul contre la Sierra Leone (0-0), avant de perdre leurs deux derniers matches face à la Guinée équatoriale (0-1) et la Côte d’Ivoire (3-1). L’histoire serait-elle en train de se répéter ?

La CAN 2021 fait partie du passé, assure Belmadi

Questionné en conférence de presse d’après-match, Djamel Belmadi a balayé cette idée d’un revers de main. « Il y a eu cette Coupe d’Afrique de 2021. Ce qui s’est passé fait désormais partie du passé », a-t-il martelé, en mettant en exergue un contexte différent de celui ayant prévalu il y a deux ans. « Il y a de nouveaux joueurs qui sont venus pour écrire leur bout d’histoire. Il y a d’autres équipes qui sont aussi fortes et ce n’est pas juste avec la volonté que cela nous sera servi sur le plateau. Il va falloir travailler davantage pour espérer décrocher de bons résultats. »

« Il y a le traumatisme de cette CAN 2021. Sur deux mois on perd tout. Notre titre de champions d’Afrique, nous nous étions pas qualifiés pour le Mondial 2022, et ce traumatisme est lourd à porter. Je trouve que les joueurs ont répondu présent. Il y a des choses qui se font avec le temps. On doit vivre avec ce passé, les bons moments doivent nous aider et il s’agit de les mettre en pratique. On fait le maximum, c’est la dure loi du niveau international. On a du mal face à certaines équipes qui ont appris à nous mettre en difficulté. Il reste encore deux matchs dans ce groupe-là. On doit relever la tête et se remettre au travail », a-t-il harangué par la suite.

Les Fennecs sont dès lors attendus contre le Burkina Faso samedi pour ce qui sera le choc du groupe D. Toute autre performance qu’une victoire les mettrait en mauvaise posture avant la dernière journée contre une équipe de la Mauritanie difficile à manœuvrer.

Algérie : les vieux démons ressurgissent, Belmadi contre-attaque
Prudence Ahanogbe