Alors que la presse algérienne a beaucoup spéculé autour de l’intérêt du sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi, pour les jeunes binationaux Houssem Aouar (Lyon) et Maxime Lopez (Marseille), le technicien a effectué une sérieuse mise au point ce dimanche en conférence de presse.


Ces derniers mois, la presse algérienne s’est fait l’écho de l’intérêt du sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi, pour deux binationaux, le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais, Houssem Aouar, et son homologue de l’Olympique de Marseille, Maxime Lopez. Alors que de nombreuses rumeurs ont circulé concernant ces deux cas, Belmadi a profité d’une conférence de presse programmée ce dimanche pour rétablir ses vérités dans ces dossiers.

« La différence entre Aouar et les joueurs précédents qui sont là et qui sont passés par les équipes de France de jeunes, c’est qu’ils n’étaient plus sélectionnés quand ils ont rejoint la sélection algérienne« , a d’abord rappelé le technicien. « Je n’ai parlé qu’une seule fois d’Aouar pour dire qu’il m’intéresse, comme tous les autres bons joueurs algériens, et depuis c’est devenu un feuilleton. J’ai dit que c’est un joueur qui m’intéresse mais son cas est particulier, il joue actuellement en équipe de France Espoirs. »

Belmadi en colère

Belmadi a ensuite démenti toute entrevue avec le Gone. « J’aurais rencontré Aouar avec le président de la Fédération et il m’aurait dit, ‘vous êtes bien gentils, mais je me déciderai après l’Euro Espoirs’. Il nous aurait mis en liste d’attente. Pour ceux qui me connaissent un peu, est-ce que ça c’est tout simplement imaginable ? Ça n’a jamais eu lieu !« , a assuré l’ancien joueur de l’OM avant d’épingler les médias.

« Le problème avec la multiplication des chaînes privées c’est la concurrence malsaine. Trop de mensonges ! » Belmadi en veut pour preuve le cas Lopez. « On m’a parlé ensuite de Maxime Lopez. Demandez à mon staff ici si je leur ai déjà parlé de ce joueur, avec tout le respect que j’ai pour lui ! Je ne peux plus supporter ce genre de mensonges« , a grondé un Belmadi très remonté.