Algérie : Belaïli au rebond… au Maroc ?

Youcef Belaïli, officiellement libre de son contrat avec l’AC Ajaccio (6 buts, 3 assists en 17 rencontres), voit son nom évoqué un peu partout au Moyen-Orient et au Maghreb. Cité en Tunisie et plus récemment en Algérie, le nom de l’ailier de 31 ans est désormais associé au Maroc.

Alors que les rumeurs faisaient état d’une convoitise de l’Espérance de Tunis et du CR Belouizdad pour l’ancien Brestois il y a quelques semaines, un autre cador d'Afrique du Nord serait intéressé par l'ailier de 31 ans. En effet selon les informations de La Gazette du Fennec, le Raja Casablanca ne serait pas insensible au profil du Fennec. Toutefois, la source algérienne précise qu’ « il s’agit d’un simple intérêt » du club marocain. Les Rajaouis ne seraient donc pas prêts à passer la vitesse supérieure pour le joueur passé par Angers.

Belaïli n'oublie pas les Fennecs

Du côté de l’intéressé, l'Aigle Vert ne devrait pas figurer parmi les priorités. Car, le champion d’Afrique 2019 souhaiterait rebondir dans un club assuré de disputer une coupe africaine, en vue de retrouver sa place dans l’équipe d’Algérie. C’est ce qu’a sous-entendu le natif d’Oran au terme d’un match avec des anciens internationaux algériens, notamment l’ancien milieu des Fennecs Lakhdar Belloumi (74 capes, 20 buts). « Lakhdar Belloumi est mon modèle au niveau national et international, et si Dieu le veut, nous ferons encore le bonheur du peuple algérien avec les sacres avec l'équipe nationale », a-t-il clamé dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux.

Classés seulement 5es du Botola Pro 1 (D1 marocaine) la saison passée, les Verts et Blancs ne joueront pas de Coupe africaine à moins d’une victoire en Coupe du Trône où ils affronteront le rival du Wydad en demi-finale le 9 juin prochain. L’Espérance Tunis qui a arraché la qualification en Ligue des Champions semble être une piste plus crédible.

Algérie : Belaïli au rebond… au Maroc ?
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.