Trois mois après le sacre de l’Algérie à la CAN 2019, le sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi, continue de dévoiler quelques anecdotes savoureuses sur la compétition. A l’occasion d’une interview accordée à beIN Sports Mena et relayée par le site DZfoot, le technicien a par exemple expliqué qu’il n’a fait aucun cadeau à son capitaine, Riyad Mahrez. Durant la préparation au Qatar, l’ailier de Manchester City a notamment été privé du match amical face au Mali (3-2) en raison d’un retard.

«Mahrez a un grand amour pour le football, il veut rester des heures sur le terrain sans sortir. Il voudrait que les entraînements ne finissent jamais. Après c’est le capitaine, il se doit d’être exemplaire. Un jour, il est sorti (de l’hôtel, ndlr) 30 secondes après nous. Les joueurs me disaient : ‘c’est bon coach, Riyad est là’, mais j’ai dit au chauffeur de continuer. Il a pris le taxi, il est resté tout l’entraînement à regarder comme un enfant, le pauvre. Il voulait rentrer, mais il n’a pas joué le match le lendemain», a raconté l’ancien meneur de jeu de l’OM.

Une sanction loin d’être anodine pour Belmadi. «Il y a des choses plus importantes, quand les joueurs voyaient ça. C’est peut-être le capitaine, c’est peut-être Riyad Mahrez, ou tout ce qu’on veut, mais il n’y a pas de traitement de faveur», a insisté le technicien, qui possède malgré cet épisode une belle relation avec son capitaine.