Algérie : Broos répond aux rumeurs

Le sélectionneur de l’Afrique du Sud, Hugo Broos, suscite l'intérêt de plusieurs sélections africaines après les performances remarquables de son équipe à la CAN 2023. Après avoir décroché la médaille de bronze samedi avec les Bafana Bafana, le technicien s'est exprimé sur son avenir.

L’entraîneur belge Hugo Broos, en poste depuis mai 2021, est actuellement sous les projecteurs après sa belle CAN 2023. Les dernières rumeurs suggèrent que le vainqueur de la CAN 2017 avec le Cameroun est surveillé de près par plusieurs nations, notamment la Tunisie et l'Algérie, qui ont récemment vu leur sélectionneur, Jalel Kadri et Djamel Belmadi, remerciés suite à l'élimination de leur équipe.

“C'est la Fédé qui décidera”

Après la qualification de l’Afrique du Sud pour les quarts de finale de la CAN, éliminant au passage le Maroc (2-0), Broos avait semé le doute sur son avenir. “Je dois être honnête. J’ai 71 ans, la fin se rapproche. Je sens que des choses sont moins agréables qu’avant. Après la CAN, je vais évaluer la situation et parler avec les gens de la Fédération pour voir si on continue ou si on doit se séparer. Cela sera surtout lié à des questions comme l’éloignement de la famille, la solitude qui est de plus en plus difficile à vivre. On verra” , avait-il confié à la RTBF

Samedi, au stade Felix Houphet Boigny, l’Afrique du Sud a décroché la médaille de bronze face à la RD Congo à l’issue de la séance de tirs au but (0-0, 6-5 tab). Broos a été porté en triomphe par ses joueurs au coup de sifflet final. De quoi lui donner visiblement des envies de rester du côté de l’Afrique du Sud. En conférence de presse d’après match, l'homme de 71 ans a ainsi laissé entendre : « J'ai deux ans de contrat. C'est la Fédé qui décidera de mon sort. Je suis satisfait de ma position et je suis fier même de ce que nous pouvons réaliser à l’avenir. C'est normal, il y aura toujours des rumeurs », a-t-il tempéré. Pas forcément le discours d'un coach sur le départ, mais le Belge pourrait aussi cacher son jeu, d'autant que le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Walid Sadi, a effectué le déplacement à Abidjan ce week-end avec certainement l'idée d'avoir une discussion avec lui.

Avatar photo
Nathacio De Souza

Passionné de football, je jongle entre les touches du clavier aussi habilement que Vinicius avec un ballon. Je transforme chaque match, chaque action, chaque but en une symphonie de mots.