Tunisie : une cible de l’Algérie visée pour le poste de sélectionneur !

Libre depuis le départ de Jalel Kadri, le poste de sélectionneur de l’équipe de Tunisie attire plusieurs prétendants.

On est loin des 600 postulants pour l’équipe du Ghana. Néanmoins, le poste de sélectionneur des Aigles de Carthage n’en demeure pas moins fort prisé. Deux semaines après la démission de Jalel Kadri, consécutive à l’élimination dès le premier tour de la CAN 2023, la Fédération tunisienne de football (FTF) a réceptionné plusieurs candidatures. Certains profils ont été dévoilés par le journaliste Ahmed Adala.

On retrouve un entraineur néerlandais dont le nom n’a pas filtré mais qui est directeur sportif dans un club non tunisien, ainsi qu’Adel Sassi, l’ancien milieu du Club Africain. Au chômage depuis pratiquement deux ans, et la fin de son aventure au FK Tchaïka en Russie fin mars 2022, le technicien de 49 ans ne compte que deux mois et demi à la tête d’une équipe A, celle d’Arsenal Kharkiv en Ukraine (janvier-avril 2008). Il a souvent fait ses preuves en tant qu’adjoint.

Le Français Corentin Martins a également soumis son dossier. Plus expérimenté que Sassi, eu égard à ses passages sur le banc de la Mauritanie (2014-2021) et de la Libye (2022-2023), le Brestois réalise une moitié de saison intéressante avec Paradou, quatrième du championnat d’Algérie après 15 journées.

Velud a postulé, Broos ciblé

À noter enfin la candidature d’Hubert Velud, officiellement parti du Burkina Faso vendredi après la sortie prématurée en huitièmes de finale de la CAN 2023. Ce qui démontre la volonté de l’entraineur de 64 ans à rebondir au plus vite, sachant qu’il convoite par ailleurs l’équipe d’Algérie.

Malgré les prétendants qui se bousculent, la FTF creuse d’autres pistes à l’exemple de celle menant à Tom Saintfiet, parti de la Gambie suite à l’échec des Scorpions en phase de groupes de la CAN 2023. La piste la plus “clinquante” conduit à Hugo Broos, demi-finaliste de la CAN avec l'Afrique du Sud mais pas sûr de continuer avec les Bafana Bafana et pisté également par l'Algérie ! Quoi qu’il en soit, l’instance est encore loin de rendre sa décision, comme précisé par Ahmed Adala. Celle-ci devrait tenir en haleine les observateurs durant les prochains jours.

Tunisie : une cible de l’Algérie visée pour le poste de sélectionneur !
Prudence Ahanogbe