Algérie : la confidence de Gouiri sur son choix

Amine Gouiri, 23 ans, a fait des révélations ce mercredi en conférence de presse. A la veille du match de Ligue Europa à Villarreal, la pépite du Stade Rennais s'est confiée sur son choix de rejoindre l'équipe nationale algérienne. Une décision qui a suscité de nombreux commentaires, aussi bien positifs que négatifs, au sein de la communauté footballistique.

Pas forcément à son top en ce début de saison, l'ancien Bleuets (31 capes, 12 buts) ne cherche pas à cacher ses performances en deçà des attentes avec le Stade Rennais par le feuilleton des derrières semaines au sujet de son choix de sélection. « Je ne veux pas me chercher d'excuse par rapport à ça. Après, oui, cette annonce m'a libéré, c'est une bonne chose de faite, je peux avancer tranquillement et me concentrer sur le Stade Rennais » a ainsi déclaré le natif de Bourgoin-Jallieu. Des propos qui reflètent le sentiment de soulagement qui habite le jeune joueur. Il semblerait que la prise de cette décision ait été une véritable bouffée d'oxygène pour lui, lui permettant de se concentrer pleinement sur sa carrière en club.

Pas épargné par les critiques

Face à la déception de ne pas le voir envisager de porter le maillot de l'Equipe de France A, Amine Gouri a forcément déçu de nombreux fans. Le fait qu'il ait pris du temps à trancher son avenir international lui a également valu des critiques de la presse. Le journaliste Daniel Riolo n'avait pas hésité à le tacler il y a quelques jours au micro de L’After Foot. « Le vrai souci dans cette histoire, c’est pourquoi il a attendu si longtemps alors qu’il disait à ses proches depuis 6 mois que c’était décidé. Ces tergiversations, ça m’agace profondément. J’ai toujours dit, les mecs, faites ce que que vous voulez, il faut allez là où votre coeur a envie d’aller. Mais dites les choses clairement. Les mecs qui tergiversent, je ne supporte pas. Et je pense qu’en Algérie, les tergiversations autour du choix de la sélection nationale, c’est insupportable », avait ainsi déploré le chroniqueur de 53 ans.

Algérie : la confidence de Gouiri sur son choix
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.