L’Algérie est déjà qualifiée avant les deux dernières journées des éliminatoires de la CAN 2015 contre l’Ethiopie et le Mali. C’est donc un Christian Gourcuff détendu mais déterminé à « ne pas se voir trop beau » qui s’est présenté ce mardi en conférence de presse. « Maintenant que nous avons assuré notre qualification, nous espérons améliorer davantage notre manière de jouer », a souligné le sélectionneur des Fennecs.



 L’état d’esprit

« Nous allons aborder les deux matchs restants (Ethiopie puis Mali, ndlr) avec le même état d’esprit. Notre objectif sera de les gagner tous les deux. Il n’y aura guère place à la démobilisation, même si notre but est déjà atteint en assurant précocement notre qualification. Il faut pas se voir trop beau. (…) J’attends l’affirmation de certains joueurs vu que le contexte le permet (Bounedjah, Abeid et Zeffane auront l’occasion de fêter leur première cape, Nabil Ghilas fait son retour, ndlr). Il y aura plus de rotation que lors des précédents matches mais j’alignerai l’équipe la plus compétitive possible. »

 Le jeu

« Maintenant que nous avons assuré notre qualification, nous espérons améliorer davantage notre manière de jouer. Déjà, j’ai noté un sensible progrès dans ce registre lors du précédent match contre le Malawi (victoire 3-0). Les deux prochains rendez-vous devraient être ceux de la confirmation. La stratégie commence à être assimilée par le groupe. »

 Les absents

« Ryad Boudebouz n’est pas exclu, je le laisse car son club (Bastia, tout juste sorti de la zone de relégation, ndlr) est en difficulté.

Ishak Belfodi? je lui ai parlé, il n’est pas au mieux. Lors du premier match il était bien après il a été moins bien au Malawi.

J’ai parlé à Adlène Guedioura , il devait se faire prêter mais bon… Il a besoin de trouver du temps de jeu
. »

 La probable délocalisation de la CAN 2015

« On est très déçu parce que jouer la CAN au Maroc aurait été l’idéal avec des conditions favorables : la proximité, les conditions de jeu et climatiques. Tout était parfait pour nous. (…) Cela va-t-il nous perturber ? On va déjà attendre de savoir où on va jouer. J’espère déjà qu’on va la jouer. Ce qui serait une déception serait un report à l’année prochaine. Cela serait une catastrophe car on serait obligés d’attendre un an pour cette équipe et cela serait vraiment très dommageable. »

 L’Algérie peut-elle remporter la CAN 2015 ?

« Il faut être ambitieux mais rester lucide. Il y a des aspects aléatoires dans le football, on peut avoir de la chance, mais il faut essayer de maîtriser tout ce qu’on peut. Et ce qu’on peut maîtriser c’est le jeu, le jeu collectif, donc il faut avoir un jeu collectif encore plus abouti et moins subir les événements. Après c’est une compétition avec des équipes de qualité. L’humilité fait partie des grandes équipes. Je crois qu’il ne faut jamais arriver dans une compétition en roulant les mécaniques parce que c’est là où on a des grosses désillusions. Donc humilité conjuguée à des ambitions. »

 Le football algérien

« Pour moi les A’ c’est très important. La preuve : j’ai déjà trouvé un joueur intéressant (sans doute une référence à Ibrahim Chenihi d’El Eulma, appelé car Djabou est incertain). J’ai vu Benlamri et Chaffai avec les A’ mais les A c’est un autre palier. (…) Il y’a un fossé entre la ligue des champions d’Afrique et le niveau de la sélection. (…) J’ai rencontré les entraîneurs de Ligue 1 il y a un mois. Aujourd’hui, il y a déjà près de la moitié qui a été limogé… C’est dommage. »