Algérie-Maroc : le communiqué de la CAF sur USM Alger-Berkane (officiel)

La demi-finale aller de la Coupe de la Confédération, qui devait se dérouler dimanche soir entre l'USM Alger et la RS Berkane, n'a pas eu lieu. La CAF a réagi à cette annulation.

En cause ? Le club marocain souhaitait arborer un maillot montrant la carte du Maroc incluant le Sahara Occidental (reconnu par Alger comme un état indépendant) et disposait d'ailleurs de l'autorisation de la Confédération africaine de football (CAF), qui a validé sa tunique en début de saison et rejeté l'appel de la Fédération algérienne de football (FAF) dimanche à ce sujet. Empêchée par les autorités algériennes de pouvoir porter son maillot, l'équipe de Berkane a décidé de boycotter ce match. L'instance dirigeante du football africain s'est exprimée via un communiqué.

La demi-finale aller de la Coupe de la Confédération CAF TotalEnergies, prévue ce dimanche 21 avril 2024 à Alger, entre l'USM Alger et la RS Berkane, n'a pas eu lieu. L'affaire sera portée devant les instances compétentes. La CAF présente ses excuses aux sponsors, aux partenaires TV et aux supporters, pour les désagréments causés“, a ainsi réagi la CAF dans la foulée de l'annulation de cette rencontre.

Le réglement donne raison aux deux camps…

Reste désormais à savoir ce que décideront les “instances compétentes”. Sur X, le journaliste Mansour Loum a tenté de spéculer sur les éventuelles sanctions, en s'appuyant sur le réglement. “Un camp va s'appuyer sur le point 49 pour dire qu'il y a manifestation politique et l'autre sur les dispositions du point 6 relatives aux maillots en disant que leurs maillots ont été validés pour la compétition et que donc au moment de les valider, ça n'a pas été jugé comme un acte politique ou autre. Du coup à qui donner raison ?” s'interroge notre confrère.

“La CAF voudra faire rejouer le match d'abord” 

Maintenant la CAF va être mal car si elle applique scrupuleusement ce qu'elle dit, ça va finir en défaite de l'USMA sur tapis vert. Mais cela sanctionne le club qui n'y est pour rien. Ils vont couper la poire en deux et tenter de faire rejouer le match, quitte à ce que ce soit sur terrain neutre (l'USMA dira niet, hors de question de recevoir hors d'Algérie et il y aura un autre problème),” a poursuivi le journaliste. Cette affaire pourrait bien se régler devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS), qui pourrait trancher dans le vif alors que la manche retour est prévue dès dimanche prochain au Maroc.

Algérie-Maroc : le communiqué de la CAF sur USM Alger-Berkane (officiel)
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.