Si certaines sélections africaines ont préféré souffler en ce mois de septembre, ce n’est pas le cas de l’Afrique du Sud. Actuellement regroupés, les Bafana Bafana recherchent activement un adversaire à affronter en amical. Problème : des violences orientées contre les étrangers ont éclaté au pays et ont déjà fait au moins 10 victimes. En signe de protestation contre cette poussée xénophobe, la Zambie a annulé le match qui devait initialement opposer les deux sélections samedi à Lusaka.

L’Afrique du Sud a alors activé un plan B en négociant un match contre Madagascar. Sauf qu’après avoir donné son accord de principe, la Fédération malgache a fait machine arrière ce jeudi en raison de ses craintes concernant «la sécurité de la délégation de Madagascar et des ressortissants Malagasy (malgaches) en Afrique du Sud», indique un communiqué.

Dans ce contexte, la Fédération sud-africaine (SAFA) a indiqué qu’elle libère tous les internationaux déjà présents sur place afin qu’ils regagnent leur club respectif. Récemment nommé, le nouveau sélectionneur Molefi Ntseki va donc devoir attendre le mois prochain pour étrenner son nouveau costume. En espérant que la situation socio-politique soit revenue à la normale d’ici-là…

Le communiqué de la Fédération malgache

L’image contient peut-être : texte