Amical : le Sénégal envoie le Brésil au tapis

Fragile dans le premier quart d’heure, le Sénégal a renversé le Brésil (2-4) ce mardi en match amical, sur la pelouse du stade José Alvalade, à Lisbonne (Portugal). Après l’égalisation, les hommes d’Aliou Cissé n’ont jamais douté et ont infligé à la Seleçao sa troisième défaite contre une équipe africaine en six mois.

Trois jours après avoir arboré le maillot noir contre la Guinée (4-1), le Brésil revenait à sa traditionnelle tunique jaune et bleue ce mardi. Seuls changements chez la Seleçao par rapport au match de samedi, Bruno Guimaraes remplaçait Casemiro au milieu tandis que Malcom prenait place sur l’aile droite en lieu et place de Rodrygo, remplaçant au coup d’envoi. Du côté du Sénégal, Aliou Cissé procédait à six changements dans le onze de départ aligné ce weekend contre le Bénin (1-1), en particulier en défense. Le sélectionneur installait la paire Niakhate-Koulibaly dans la charnière et titularisait Sabaly comme arrière droit. Dans les cages, Mory Diaw était cette fois préféré à Timothy Dieng.

Le Brésil souverain face à un Sénégal en manque de repères

Après quelques minutes passées à se jauger mutuellement, le Brésil prenait l’avantage sur le Sénégal, inhabituellement friable en défense en début de partie. Déjà décisif contre la Guinée en Catalogne, Vinicius Jr profitait d’un boulevard à gauche pour doser un centre millimétré sur la tête de Lucas Paqueta, libre de tout marquage. Le milieu offensif de West Ham exécutait Mory Diaw et ouvrait le score pour les Auriverdes (1-0, 14e). Coupable de plusieurs largesses défensives, le Sénégal se faisait une grosse frayeur quand Richarlison, lancé dans la profondeur, voyait de justesse son tir croisé mourir au ras du poteau (17e).

Cette piqûre de rappel faisait rugir les Lions qui ne tardaient pas à remettre les pendules à l’heure en moins de dix minutes. Après un premier avertissement d’Habib Diallo, auteur d’une tête non cadrée sur un centre d’Ismaïla Sarr (18e), puis un deuxième de Sabaly qui donnait le tournis à la défense avant de voir son centre renvoyé dans la foulée (24e), Habib Diallo faisait preuve de hargne sur une puissante reprise de volée du gauche et ne laissait aucune chance à Ederson (1-1, 26e).

Sadio Mané tue le Brésil

Le Sénégal se montrait plus rigoureux, à l’image d’un Kalidou Koulibaly, la tête remise à l’endroit, qui réalisait une intervention musclée devant Vinicius Jr (43e). Mais le Brésil avait du répondant. Danilo, notamment, tirait un coup franc à bout portant sur Diaw (45e+5) et envoyait une nouvelle tentative au-dessus au retour des vestiaires (51e). Moment choisi par les champions d’Afrique pour tuer le match… en trois minutes. À la conclusion d’une belle action collective initiée par Habib Diallo, Marquinhos déviait dans ses propres buts un centre d’Ismaïla Sarr, mis en orbite par un délice de lob de Sadio Mané (1-2, 52e). Passeur-clé sur l’action de but précédente, la star du Bayern Munich récupérait ensuite le cuir repoussé par Ederson qui, lui, avait fait barrage à une frappe de Pape Gueye, et léchait le petit filet du gardien de Man City avec un enroulé du droit (1-3, 55e). Le Brésil réduisait l’écart dans la foulée par son capitaine Marquinhos. Suite à un corner, le défenseur du PSG se rachetait de son erreur et lobait Mory Diaw qui ne pouvait rien (2-3, 58e).

Le Sénégal tenait son avance, le Brésil trépignait d’impatience. Tant et si bien que les esprits s’échauffaient en fin de match. Il aura fallu l’intervention de l’arbitre pour éviter une échauffourée. Résultat, les deux équipes écopaient de deux cartons rouges chacune : Krépin Diatta (89e) et Nicolas Jackson (90e) pour le Sénégal, Militao (89e) Danilo (90e) pour le Brésil. La messe était dite et Sadio Mané portait le coup de grâce en transformant un penalty pour une faute d’Ederson sur Nicolas Jackson qui était lancé vers le but (2-4, 90e+7).

Après le Cameroun et le Maroc, le Sénégal est la troisième équipe africaine à faire tomber le Brésil en l'espace de quelques mois. La Seleçao se prend les pieds dans le tapis après sa promenade de santé contre la Guinée samedi.

Amical : le Sénégal envoie le Brésil au tapis
Prudence Ahanogbe