Bénin : Le bureau fédéral dissous par la FIFA !

Après plusieurs mois de tractations et deux missions diligentées conjointement par la FIFA et la CAF, le jugement est rendu. La dissolution de l'actuelle direction de la Fédération béninoise de football a été prononcée vendredi dernier au terme de deux journées de réunion du Comité exécutif de l'instance internationale de football.


De notre correspondant à Cotonou

Ils ont sauvé la jeunesse béninoise, ils ont sauvé le football béninois !” C'est en ces mots que s'est réjoui Félix Sohoundé Pépéripé, après le décision rendue par le Comité exécutif de la FIFA vendredi dernier, au terme de deux jours de réunion à Zurich, en Suisse. Membre de la Commission média de la CAF et chef du service Sport de Soleil FM, une des radios les plus écoutées du Bénin, et de Radio Tokpa.

– Lire sur le sujet : “Ne pas laisser la gestion du football à une faune de profiteurs“, selon Félix Sohoundé Pépéripé

L'actuelle direction de la Fédération béninoise de football (FBF) qui avait tenté coûte que coûte de se maintenir en poste va donc être dissoute au terme de l'organisation “de nouvelles élections ouvertes à toutes les candidatures, y compris celles des membres du comité exécutif sortant‘, selon le communiqué de la FIFA.

C'est un exemple que donne la CAF et la FIFA. Ils ont dit que tout le monde pouvait se présenter aux prochaines élections, il n'y a pas d'exclusion, c'est le football“, défend le journaliste. Il précise que cette remise à plat de l'institution footballistique au Bénin avec tous les acteurs du football n'a jamais été voulue par l'actuel président de la FBF, Augustin Ahouanvoebla.

Ces élections ainsi que la situation des équipes nationales seront gérées avec la mise en place d'un comité de normalisation. “Concernant la situation au sein de la Fédération béninoise de football, il a été décidé de désigner un comité de normalisation, conformément à l’art. 7, al. 2 des Statuts de la FIFA, avec un mandat jusqu’en avril 2016“, indique l'instance faîtière du football. La crise au sein du football béninois s'était aggravée en mars dernier quand le Conseil des ministres du Bénin a décidé de retirer l'agrément à la FBF, justifiant des tricheries dans l'âge de certains joueurs de l'équipe béninoise U17 qui avait occasionné la suspension de cette équipe par la CAF de toute compétition officielle, le 4 septembre 2014.

Des malversations de l'actuelle direction, qui assurera l'intérim jusqu'à l'organisation de ces élections, avaient également été mentionnées par l'exécutif au moment du retrait de cet agrément. Le deuxième puis le premier vice-président du président de la FBF avaient tour à tour effectué des sorties dans les médias locaux pour dénoncer la gestion opaque de l'argent versé par la FIFA au Bénin, par Augustin Ahouanvoebla qui n'a pas souhaité répondre aux questions d'Afrik-Foot. Il a déclaré officiellement avoir “pris acte” des décisions rendues par la FIFA, dans un communiqué officiel.

– Lire sur le sujet : “Le chef de l’Etat a juré d’avoir ma peau“, accuse le président de la FBF

Je pense qu'il faut vite aller à de nouvelles élections en passant par le toilettage des textes pour faire sauter un certain verrou qui empêchait certains de se présenter. La FIFA est en train de les faire sauter, c'est une très bonne chose“, précise Félix Sohoundé Pépéripé, avant de conclure : “Je pense que le comité de normalisation doit pouvoir rapidement faire l'essentiel, étant entendu qu'il y a eu déjà un comité mis en place par le gouvernement béninois qui a écouté presque tous les acteurs du football béninois.

Avatar photo
Frédéric Schneider