Besiktas : Aboubakar prêt à découvrir un nouveau continent ?

L’attaquant emblématique de l’équipe du Cameroun, Vincent Aboubakar (98 capes, 37 buts), pourrait prochainement quitter l’Europe.

Blacklisté par le Besiktas en Turquie à la mi-décembre, Vincent Aboubakar a refoulé le rectangle vert le 19 février à l’occasion de la 26e journée de Süper Lig. Le buteur des Lions Indomptables, qui faisait son retour après une blessure contractée à la CAN 2023, avait été sorti du banc pour les 10 dernières minutes contre Konyaspor (victoire 2-0). Depuis, il doit se contenter des bouts de matchs que lui offre l’entraineur Fernando Santos (un quart d’heure face à Istanbulspor puis 10 minutes devant Galatasaray). Et ce, sans que l’on sache si c’est à cause d’une méforme ou s’il ne rentre définitivement plus dans les plans du club.

Aboubakar proche d’un départ

Quoi qu’il en soit, le joueur de 32 ans devrait rapidement prendre une décision concernant son avenir chez les Aigles Noirs. Alors que son contrat arrive à son terme l’année prochaine, ce dernier a en effet reçu une offre de la part du club brésilien de Botafogo où évolue le défenseur angolais Bastos (45 capes, 2 buts mais plus appelé depuis septembre 2021). C’est ce qu’annonce le média brésilien Espaço Glorioso.

Selon ce dernier la tendance penche clairement vers un départ. Si le transfert se confirme, l’attaquant 11 buts et 3 passes décisives cette saison rejoindrait ainsi son septième club après Coton Sport de Garoua, Valenciennes, Lorient, le FC Porto, Al-Nassr et donc Besiktas. Il découvrirait le continent sud-américain après une décennie passée en Europe et deux ans en Asie. Son 3e continent donc, enfin plus exactement 4e en tenant compte du fameux “continent” camerounais !

Besiktas : Aboubakar prêt à découvrir un nouveau continent ?
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.