Besiktas : “choqué” par sa mise à l’écart, Ghezzal met les choses au clair

Le Fennec (22 capes, 2 buts) Rachid Ghezzal vient de réagir au communiqué de presse de son club de Besiktas (Turquie) annonçant sa suspension, avec celle de quatre autres joueurs (Vincent Aboubakar, Valentin Rosier, Éric Bailly et Jean Onana), « en raison de mauvaises performances et d'incompatibilité au sein de l'équipe jusqu'à nouvel ordre ».

Dans des propos relayés par le média Dzfoot, l'ailier de 31 ans, dix apparitions cette saison dans le championnat turc (1 but et 2 passes décisives), se dit meurtri par les récentes déclarations de son club, qui n'a même pas pris la peine de l'informer : « Ce matin, j'ai découvert par hasard sur les réseaux sociaux une déclaration du club, que je prends en considération. Cela m'a choqué et profondément blessé. J'ai toujours été fier de porter le maillot de Beşiktaş, de gagner et de me battre pour l'équipe, et je continuerai à le faire tant que j'en aurai l'opportunité, jusqu'à la fin de mon contrat ». Cette décision concernant Ghezzal, plus titulaire depuis seulement un mois, peut surprendre, et ce malgré la série de mauvais résultats du club turc. Besiktas s'est en effet incliné lors de 4 de ses 7 derniers matchs toutes compétitions confondues, dont le derby contre Fenerbahce (1-3) samedi dernier.

“C'est une décision totalement arbitraire et politique”

L'ancien Lyonnais a tenu à apporter quelques précisions. « Cependant, je ne peux accepter que mon nom soit associé à de potentiels problèmes de comportement ou à un manque d'engagement envers l'équipe. Je dois donc vous dire que cette exclusion n'a rien à voir avec quoi que ce soit. C'est une décision totalement arbitraire et politique. À tous les fans, sachez que j'ai vu tous vos messages de soutien. Ces messages m'ont touché et je vous en suis reconnaissant. Je vous aime » Meilleur joueur du championnat turc en 2020-2021, Rachid Ghezzal a porté à 101 reprises le maillot de Besiktas, pour 16 buts inscrits. Dommage que sa belle aventure en Turquie se finisse en eau-de-boudin…

Besiktas : “choqué” par sa mise à l’écart, Ghezzal met les choses au clair
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.