Betis Séville : Sabaly privé de Ligue Europa !

Pas de compétition européenne pour Youssouf Sabaly cette saison ! Pas inscrit dans la liste transmise lundi à l'UEFA, le latéral international sénégalais (31 capes, 1 but) est pourtant titulaire avec son club du Betis Seville. Alors pourquoi ne prendra-t-il pas part à la Ligue Europa 2023-2024 ? On vous explique le mic-mac derrière cette décision qui doit forcément beaucoup contrarier l'ancien Bordelais…

Ce n'est ni pleinement un choix sportif, ni un bug administratif. Si Youssouf Sabaly ne participera pas à la C3 avec le club andalou, c'est parce que le Betis n'a pas réussi à satisfaire les exigences réglementaires de la Ligue Europa, qui impose un nombre minimum de quatre joueurs formés au club dans la liste. Cette situation a contraint l'entraîneur Manuel Pellegrini à devoir composer avec un groupe réduit de 22 joueurs et donc à faire des choix forts. Le technicien a ainsi sacrifié l'ailier Juan Cruz ainsi que Sabaly, en raison de la présence dans l'effectif d'Hector Bellerín et du polyvalent Aitor Ruibal.

Le trentenaire, qui a longtemps évolué aux Girondins de Bordeaux (2016-2021), va donc devoir se contenter des rencontres de Liga cette saison. Il en a déjà disputé trois lors de ce nouvel exercice. Retenu dans la liste du sélectionneur Aliou Cissé pour ce rassemblement de septembre, il aura aussi l'occasion de se défouler les jambes avec la sélection. Pas de C3 donc, mais une CAN à disputer dès le mois de janvier prochain.

Ez Abde a été retenu !

Ez Abde, qui vient de rejoindre le Betis en provenance du Barça où il était en manque de temps de jeu, a quant à lui bien été retenu dans la liste des joueurs qui participeront à la C3. S'il était au départ pressenti pour rejoindre les Verts et Blanc sous la forme d'un prêt, le Lion de l'Atlas (7 sélections) a finalement été transféré. Il a signé jusqu'en juin 2028. Pour autant, les Catalans conservent tout de même 50 % sur une éventuelle future revente et disposent même d'une clause de rachat. S'il performe avec le Betis, le Barça pourra donc potentiellement le faire revenir. Une clause qui montre que le jeune Marocain (21 ans) reste un joueur à très fort potentiel aux yeux des dirigeants barcelonais.

drogbaciv.jpg
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.