Coupe du monde 2026 (Q) : le Burkina Faso déchante

En tête 2-0, le Burkina Faso s'est fait rattraper par la Sierra Leone (2-2) ce lundi à Bamako au Mali dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Les Etalons auront beaucoup de regrets.

Dominateurs, les hommes de Brama Traoré se procuraient les premières occasions, mais Dango Ouattara péchait dans le dernier geste, tandis qu'Aziz Ki voyait sa tentative claquée par le gardien adverse. En face, les Leone Stars rappelaient sur quelques contres qu'ils étaient capables de frapper à tout moment.

Après une tête de Ouattara expédiée dans les bras du gardien, la délivrance pour le Burkina Faso intervenait en l'espace de six minutes avant la mi-temps. Servi par Ki, Ouattara finissait par ouvrir le score en reprenant du bout du pied (1-0, 42e). Dans la foulée, l'ancien Lorientais était fauché dans la surface et obtenait logiquement un penalty transformé par Lassina Traoré (2-0, 45e+3).

Les Etalons craquent à la 88e minute !

Au retour des vestiaires, comme lors du premier acte, l'efficacité n'était toujours pas au rendez-vous côté burkinabè et Ouattara loupait deux belles munitions dans la surface. Les Etalons payaient cher leur manque de réalisme puisque Kargbo réduisait le score (2-1, 58e). Dès lors, la tension était palpable avec une Sierra Léone revigorée et qui poussait. Une atmosphère de KO régnait d'un côté comme de l'autre et celle-ci profitait aux Leone Stars, qui arrachaient l'égalisation par Amadou Bakayoko sur une improbable demi-volée des 20 mètres (2-2, 88e).

Dur pour le Burkina Faso, 3e du groupe A, un point derrière la Guinée Bissau et qui laisse l'Egypte prendre une avance sans doute irrémédiable de cinq unités en tête…

Les compos de Burkina Faso-Sierra Leone

448069245 478013418095683 7062974230270996087 n 448071639 122157692234202273 7578400390838507174 n

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !