Cameroun : Eto’o préparerait un très mauvais coup !

Le conflit opposant le Ministère des Sports (Minsep) et la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) continue d'animer les débats au pays des Lions Indomptables Après le coup des équipements, Samuel Eto'o, le président de la Fécafoot, serait prêt à prendre une mesure encore plus radicale.

Alors que la sélection camerounaise est censée défier l'équipe des Requins Bleus du Cap-Vert samedi à Yaoundé (3e journée des éliminatoires du Mondial 2026), les billets pour ce match programmé au Stade Ahmadou Ahidjo sont désormais inaccessibles, révèle le média Camfoot. Le risque est donc de voir ses gradins vides et des Lions Indomptables privés de soutien face aux quarts de finaliste de la dernière CAN…

Vers un forfait ?

Mais Eto'o et la Fecafoot envisageraient d'aller encore plus loin, beaucoup plus loin… Selon L'Equipe, un forfait pur et simple n'est pas à écarter pour cette rencontre face au Cap-Vert ! En effet, si la Fecafoot, qui a pris note lundi de son exclusion à la préparation de ce match, choisit de ne pas prendre part aux réunions de préparation de cette rencontre et qu'il n'inscrit pas l'équipe et le staff de manière formelle auprès de la FIFA, un forfait se dessinerait alors. Un tel dénouement représenterait évidemment un drame national.

C'est dans ce contexte que l'ailier Moumi Ngamaleu, présent dans le groupe pris en otage, a poussé lundi un cri du coeur appelant à une réconciliation entre la Fécafoot et le Minsep. Pour le moment, Paul Biya, le président de la république, le seul qui peut mettre un terme à cette comédie de mauvais goût, semble rester en retrait.

Les Lions Indomptables, leaders avec 4 points en 2 matchs dans cette poule D des éliminatoires du Mondial 2026, ne peuvent se permettre de galvauder une rencontre face à leur dauphin et co-leader (4 points également). Ce serait en effet compromettre fortement leurs chances de participer à la prochaine Coupe du monde.

Cameroun : Eto’o préparerait un très mauvais coup !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.